Getty Images

Le casse-tête pour remplacer Kanté : trois options, aucune solution idéale

Le casse-tête pour remplacer Kanté : trois options, aucune solution idéale

Le 08/06/2019 à 00:13Mis à jour Le 08/06/2019 à 19:38

QUALIFICATIONS EURO 2019 - Le forfait de N'Golo Kanté est une vraie tuile pour Didier Deschamps. Le sélectionneur l'avoue lui-même, aucun autre joueur n'a son profil et il va devoir bricoler. Trois options s'offrent à lui, toutes imparfaites.

C'est un souvenir qui picote encore. Même si tout s'est bien terminé, que les Bleus ont fini par valider leur billet pour la Russie, la défaite en Suède en juin 2017 (2-1) avait quand même considérablement remis en cause leur bon début d'éliminatoires. La France avait dû céder le leadership du groupe aux Scandinaves dans un match aux enjeux similaires à ceux de Turquie - France. Ce déplacement à Solna est le dernier match d'importance raté par N'Golo Kanté. Didier Deschamps avait décidé de le laisser sur le banc privilégiant Blaise Matuidi dans l'axe. Deux ans plus tard, les enjeux sont les mêmes et Kanté est encore absent.

Vidéo - Pourquoi la sélection turque boude Istanbul et lui préfère Konya ?

01:16

"N'Golo est un joueur essentiel pour nous", a pesté Didier Deschamps en conférence de presse ce samedi. "Il n'est pas là et je n'ai pas de joueur dans le même profil." Cette fois, le sélectionneur n'avait pas prévu de s'en passer et l'épaisseur prise par le champion du monde depuis deux ans dit tout du vide laissé par son absence. Mais puisqu'il va bien falloir le remplacer et puisque Didier Deschamps n'a pas laissé filtrer beaucoup d'indices lors du dernier entraînement à huis clos, voici les trois options qui s'offrent au sélectionneur. Autant le dire tout de suite, aucune n'est parfaite. Et l'absence du milieu de Chelsea pour le match le plus important des éliminatoires de l'Euro 2020 est un immense coup dur.

Moussa Sissoko, l'option qui tient la corde

Le dernier match à fort enjeu joué par Moussa Sissoko ? Suède-France, juin 2017… A la faveur de sa saison réussie à Tottenham, le meilleur joueur de la finale de l'Euro 2016 est logiquement revenu en sélection. Didier Deschamps l'a toujours porté en haute estime, il apprécie particulièrement son profil atypique fait de puissance et de percussion. Sissoko et ses 56 sélections apportent plus de garanties que Tanguy Ndombélé. Sissoko, c'est sûr et fiable. Deschamps n'est pas du genre à tenter un coup de poker. Surtout pour un match avec un tel enjeu.

Alors c'est quoi le problème ? Sissoko n'a pas la rigueur défensive ni le rayonnement à la récupération de Kanté. Il se distingue davantage par ses projections vers l'avant. Son duo avec Pogba promet de laisser quelques courants d'air. A moins qu'il occupe le côté droit. Un changement qui exilerait Mbappé à gauche et Matuidi dans l'axe. Un jeu de chaise musicale inconfortable.

Moussa Sissoko lors de l'entrainement à Konya

Moussa Sissoko lors de l'entrainement à KonyaGetty Images

Kinglsey Coman, le tube du moment

Kingsley Coman aurait dû débuter face à la Moldavie en mars avant de se blesser. Didier Deschamps l’apprécie particulièrement. "Kingsley a été plus efficace en fin de saison au Bayern. Il déstabilise les défenses", a-t-il souligné en conférence de presse. "Il est dans la provocation, la percussion. A l'image de ce qu'il a fait à Nantes." Excellent en Bundesliga en fin de saison, remuant lors de son entrée en jeu face à la Bolivie, Coman a le vent dans le dos ; d'autant que Didier Deschamps a testé son association avec Lucas Digne lors du dernier entraînement.

Alors, c'est quoi le problème ? Coman est l'option la plus offensive. Or le côté droit de la Turquie est particulièrement dangereux avec le Lillois Celik, auteur d'un doublé lors de sa dernière sélection. Son duo avec Digne est très porté vers l'avant. Deschamps n'est pas du genre à prendre de tels risques.

Coman lors de France-Bolivie

Coman lors de France-BolivieGetty Images

Tanguy Ndombele, valeur en baisse

C'est lui qui a remplacé N'Golo Kanté dimanche dernier et le Lyonnais apparaît comme son remplaçant naturel. En cinq sélections, il a étalé son culot et n'a jamais déçu depuis ses débuts à l'automne dernier. Ndombélé est même la nouvelle tête qui a marqué le plus de points depuis la Coupe du monde. Sa titularisation relèverait du poste pour poste. Matuidi pourrait rester sur son aile gauche et cela arrangerait tout le monde.

Alors c'est quoi le problème ? La Turquie a un autre pouvoir de nuisance que la Bolivie. Ndombélé n'a jamais disputé de rencontre à gros enjeux avec les Bleus et son niveau dans ses matches-là reste un point d'interrogation que son début d'année 2019 moyen avec l'OL n'a pas levé. Le combat et le harcèlement ne sont pas ses qualités premières. Face aux Turcs, elles semblent pourtant indispensables.

Tanguy Ndombele

Tanguy NdombeleEurosport

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0