Lazio Rome - Inter Milan, les frères de la Serie A

Lazio Rome - Inter Milan, les frères de la Serie A

Lazio-Inter, les frères de la Serie A
Par Eurosport

Le 12/12/2012 à 22:17Mis à jour Le 15/12/2012 à 10:50

Adversaires samedi, la Lazio et l'Inter entretiennent depuis longtemps des relations chaleureuses. L'Inter a sauvé le club romain de la faillite à plusieurs reprises. Mais pas de blague cette année : ils jouent les mêmes places.

C'est une amitié de plus de trente ans qui lie à jamais la Lazio et l'Inter. Une amitié et une entente cordiale qui survivent à une rivalité sportive, certes présente, mais souvent – ou toujours – à l'avantage des Nerazzurri. Et c'est peut-être la clé de cette longévité : l'Inter joue chaque année le titre tandis que la Lazio doit miser sur un exploit pour espérer remporter un Scudetto. La rivalité sportive est, du coup, limitée et la bonne entente se propage des travées des stades aux bureaux des dirigeants, où les transferts de Biancocelesti à Milan se négocient à une fréquence régulière.

Ces dix dernières années, deux matches sont entrés dans la légende du foot italien. Le 5 mai 2002, la Lazio reçoit l'Inter qui est au coude à coude avec la Juve pour le titre de champion. Une victoire des Intéristes, et ils sont sacrés. Autant dire que l'adversaire, un ami, n'est pas le plus coriace a priori pour les empêcher d'atteindre cet objectif. Sauf que derrière un Poborsky en feu, et en colère de voir tout un stade supporter l'Inter, la Lazio s'impose (4-2) et prive l'Inter du titre, revenant à la Juve. Huit ans plus tard, rebelote, la Lazio reçoit l'Inter qui joue le titre avec l'ennemi juré des Biancocelesti, la Roma. Dans une parodie de match de football et avec un stade acquis à la cause des Nerazzurri (banderoles, chants), l'Inter s'impose tranquillement et finit par remporter le Scudetto.

En 1998, les fans se mélangent au Parc des Princes

Autres souvenirs de ces rencontres toujours spéciales, la finale de la Coupe de l'UEFA 1998 entre les deux équipes au Parc des Princes. Les tribunes sont en fête et les tifosi des deux clubs se mélangent allègrement. L'Inter l'emporte (3-0) avec notamment le fameux but de Ronaldo devant Marchegiani. Le Brésilien, justement, se blesse à nouveau gravement au genou lors d'un match entre la Lazio et l'Inter, en finale aller de la Coupe d'Italie 2000. Autant d'histoires qui rendent toujours spéciales les rencontres entre la Lazio et l'Inter.

Les tifosi des deux clubs sont jumelés et il n'est pas rare de voir un drapeau laziale dans la Curva Intériste et vice-versa. Lors des oppositions entre les deux clubs, de multiples banderoles fleurissent dans les tribunes. Un exemple parmi d'autres : "Nous sommes fiers depuis toujours de notre jumelage, nous rendons hommage au virage Nord de l'Inter" en Curva de la Lazio. Lors de la saison 2008-2009 et après le décès de Gabriele Sandri, les tifosi nerazzurri ont réalisé un tifo géant en hommage au supporter de la Lazio. Un moment émouvant qui fait figure d'exception tant les tifosi nous ont habitué à des bagarres de rues et autres batailles rangées.

Un tas de transferts dans le sens Rome -> Province

En douze ans, les transferts entre les deux clubs se sont multipliés souvent dans le sens "Rome-province". L'Inter a toujours proposé des perspectives sportives et financières bien supérieures à la Lazio et les joueurs ont souvent quitté le club romain pour tenter de gagner des titres. Un phénomène qui s'est accentué avec la crise de la Lazio au début des années 2000 : pendant de longues années, le club n'a pu concurrencer les clubs majeurs pour les places d'honneur, tandis que la situation financière a obligé le club à se séparer de ses meilleurs éléments.

Ainsi, sur les douze dernières années, Vieri, Mihajlovic, Crespo, Favalli, Cruz, Zarate, Pandev et Stankovic ont fait la route entre Rome et Milan. Massimo Moratti a payé au prix fort certains joueurs (78M€ pour la paire Vieri-Crespo) et a en partie aidé la Lazio à ne pas disparaître. D'autres éléments ont fait le chemin inverse, mais on parle là de joueurs indésirables à l'Inter ou souhaitant redescendre d'un cran pour avoir plus de temps de jeu.

Cette saison, une vraie rivalité sportive s'installe

Cette saison, la Lazio n'est qu'à quatre points de l'Inter et se situe dans le groupe de ceux qui restent à l'affût d'un faux-pas de la Juve. Car seul le club de Turin peut perdre le Scudetto qui lui est promis. Dès lors, c'est la deuxième et la troisième place qui intéressent les deux clubs, en plus de Naples, la Roma et la Fiorentina. La lutte est acharnée et personne n'arrive vraiment à se détacher.

Le match Lazio-Inter, samedi soir au Stade olympique de Rome, aura un intérêt réel pour les deux équipes. Pas d'arrangement, ni de supporters acquis à la cause d'une seule équipe, ni de banderoles ironiques. Sur ce match, l'enjeu est cette fois-ci bien présent. C'est déjà ça.

Eurosport

0
0