Getty Images

Entre polémiques et couacs, la VAR ne fait pas que des heureux en Serie A

Entre polémiques et couacs, la VAR ne fait pas que des heureux en Serie A

Le 14/12/2017 à 18:52Mis à jour Le 15/12/2017 à 16:28

SERIE A - Selon toute vraisemblance, l'arbitrage vidéo va faire son arrivée en Ligue 1 la saison prochaine. Cet outil est déjà utilisé dans deux autres grands championnat européens : la Bundesliga et la Serie A. Concernant le championnat italien, autant dire que les polémiques ne manquent pas... A quelques matches de la fin de la phase aller, il est l'heure de dresser un premier bilan.

Pour rappel, la VAR est utilisée dans quatre cas de figure : validité des buts, un carton rouge, un penalty et une erreur sur l'identité d'un joueur. Depuis quelques rencontres, les arbitres assistants de Serie A ont pour mission de ne plus lever le drapeau en cas d'un éventuel doute sur un hors-jeu, ce qui permet ainsi à la vidéo de se déclencher en cas de but marqué. Et d'ensuite le valider ou non.

Video killed the Lazio stars

Une règle qui découle notamment d'un Bologne - Torino en début de saison où le juge de ligne, trop pressé de lever son drapeau, a ainsi empêché l'utilisation de la VAR après un but inscrit. On se souvient également d'un but refusé à l'attaquant de l'AC Milan Nikola Kalinic lors d'un match face à l'Udinese pour une position vraiment à la limite, même après utilisation de la vidéo...

Mais la plus grosse polémique est arrivée lundi dernier lors de Lazio - Torino. Toujours bloqué à 0-0, le match aurait pu basculer sur une main plutôt flagrante de Iago Falqué (Torino) dans la surface. Non signalée par l'arbitre, l'action s'est poursuivie, Ciro Immobile s'est énervé et chauffé avec Nicolas Burdisso... pour au final se faire exclure après assistance vidéo. Mais pourquoi cette dernière n'a pas signalé la main de Iago Falqué quelques secondes avant ? Certainement car l'arbitre central, bien placé, est certain de son choix. Question d'interprétation. Résultat des courses, la Lazio s'est inclinée 3-1 et a menacé de se retirer du championnat, furieuse après la VAR. Ni plus ni moins.

VAR Giacomelli Lazio Torino

VAR Giacomelli Lazio TorinoGetty Images

Et les bons points dans tout ça ?

Mais il serait de mauvaise foi et trop facile de ne signaler que les erreurs. La VAR, aussi perfectible soit-elle, a également des bons côtés. Selon le responsable du projet en Italie, Roberto Rosetti, ancien arbitre, la vidéo permet d'éviter "trois erreurs" par journée et enlève "de la pression" et de "la peur" aux arbitres. Ce dernier expliquait début octobre que "les cartons jaunes sont passés de 313 la saison passés à 245 cette année" et les rouges "de 24 à 15". Rosetti annonçait également que les contestations après un coup de sifflet "ont considérablement diminué", ce qui constitue un "petit miracle en Italie". En effet, les joueurs tendent à accepter plus facilement les décisions arbitrales après utilisation de la vidéo.

"La VAR ne va pas tout régler, elle n'est pas conçue pour ce qui relève de l'interprétation. On veut éviter les erreurs dont tout le monde se rappelle des années après parce qu'elles ont vraiment affecté le résultat final d'un match ou d'une compétition", expliquait récemment Pierluigi Collina, légendaire arbitre italien et désormais président de la commission des arbitres à la FIFA. La VAR est également félicitée par les petits clubs, qui manifestaient souvent leur mécontentement après certaines erreurs en faveur des "grosses" équipes... De plus, La Gazzetta dello Sport a récemment effectué un sondage auprès des tifosi qui indiquait que 79% des tifosi étaient favorables à la VAR.

Tout le monde s'accordera donc à dire que si la VAR a encore de quoi faire pour se perfectionner, elle s'est montrée utile dans plusieurs cas et a évité certaines erreurs grossières. Il est également important que les arbitres ne se reposent pas uniquement sur ce dispositif, leur autorité doit rester souveraine sur le terrain. Concernant le temps d'attente avant une décision ou encore l'harmonisation corps arbitral-assistance vidéo, il faudra certainement du temps. La patience est paraît-il mère de vertu...

L'arbitrage vidéo (VAR) est la grande nouveauté de la saison en Serie A

L'arbitrage vidéo (VAR) est la grande nouveauté de la saison en Serie AGetty Images

0
0