La Juventus Turin a fini par dérouler. Ce vendredi soir, dans le cadre de la 28e journée de Serie A, face à une valeureuse équipe de Lecce, la Vieille Dame n'a clairement pas fait de détails (4-0). Le pensionnaire de l'Allianz Stadium a attendu la seconde période pour prendre son envol au tableau d'affichage, grâce à Paulo Dybala (53e), Cristiano Ronaldo (62e, sp), Gonzalo Higuain (83e) et Matthijs de Ligt (85e). Au classement du championnat d'Italie, la Juve prend provisoirement sept points d'avance sur son dauphin, la Lazio. De son côté, Lecce reste relégable (18e).

Serie A
Accrochée à Benevento, la Juve fait du surplace
IL Y A 18 HEURES

La Juventus Turin, qui avait l'occasion de prendre le large en tête de la Serie A, n'est pas entrée dans sa rencontre de la meilleure des manières. Pourtant, son adversaire d'un soir, promu et qui lutte pour son maintien, s'est très rapidement retrouvé en infériorité numérique, après l'expulsion de Fabio Lucioni (31e), coupable d'une faute sur Rodrigo Bentancur, qui partait seul au but. Mais cela n'a pas permis pour autant aux locaux de se dérider, bien au contraire. C'est même Lecce qui s'est procuré les meilleures opportunités du premier acte, grâce à Marco Mancosu (16e) et Andrea Rispoli (28e).

https://i.eurosport.com/2020/06/27/2839810.jpg

Ronaldo est impliqué sur plusieurs buts

De leur côté, durant les 45 premières minutes, les protégés de Maurizio Sarri n'ont réussi à accrocher le cadre qu'à une seule petite reprise, sur une frappe lointaine d'Adrien Rabiot (20e). Quant à Cristiano Ronaldo (41e) et Federico Bernardeschi (43e), pourtant complètement seuls devant le but, leur maladresse n'a pas permis de débloquer la situation. Finalement, cette dernière a pu l'être grâce à un joueur adverse. Entré à la pause pour permettre à Lecce de repasser à trois défenseurs centraux, Luca Rossettini a vécu une soirée cauchemardesque. Après une perte de balle, il a vu Paulo Dybala ouvrir le score, d'une sublime frappe enroulée pleine lucarne (53e, 1-0).

Ensuite, le défenseur s'est rendu coupable d'une faute sur Cristiano Ronaldo dans la surface de réparation. L'international portugais s'est fait justice, pour le break (62e, 2-0). La Juventus Turin n'avait pas forcément besoin de tant de cadeaux, mais elle a toutefois fini par se libérer. A force d'assauts sur la cage de Gabriel, elle a aggravé la marque, par l'intermédiaire de Gonzalo Higuain, entré en cours de jeu, sur une talonnade de Ronaldo (83e, 3-0), puis grâce à Matthijs de Ligt, de la tête sur corner (85e, 4-0). Alors même que la Lazio Rome accueille la Fiorentina (samedi, 21h45), elle va devoir se remettre rapidement dans le bon sens de la marche, pour espérer rester dans la course au titre. Car la Juventus semble bel et bien décidée à ne laisser que des miettes.

Ligue des champions
Ronaldo et Morata sortent la Juve d'un mauvais pas
24/11/2020 À 21:55
Ligue des champions féminine
La Juve pour l'OL, Leczna pour le PSG
24/11/2020 À 13:08