Au terme d'un derby de la Madonnina exceptionnel, l'Inter Milan a fini par imposer sa loi. Ce dimanche, dans le cadre de la 23e journée de Serie A, les Nerazzurri, menés 0-2 à la pause, ont battu l'AC Milan (4-2). A Giuseppe Meazza, Ante Rebic (40e) et Zlatan Ibrahimovic (45e+1) avaient mis les leurs sur orbite, avant que Marcelo Brozovic (51e), Matias Vecino (53e), Stefan de Vrij (70e) et Romelu Lukaku (90e+3) ne retournent complètement la situation. Les hommes d'Antonio Conte effectuent une excellente opération et reviennent à hauteur de la Juventus Turin. L'AC Milan est dixième.

Ligue des champions
Sans réussite et sans génie, l'Inter tourne au ralenti
27/10/2020 À 19:49

Du sommet de l’Europe à l’anonymat en Serie A, comment l’AC Milan en est-il arrivé là ?

Après quarante-cinq premières minutes incroyables, l'AC Milan était tout proche d'un exploit retentissant. Zlatan Ibrahimovic avait, à lui tout seul, fait le job. Dans un premier temps, le Suédois s'était imposé dans les airs dans la surface de réparation, de la tête, pour servir idéalement Ante Rebic, auteur de l'ouverture du score (40e, 0-1). Juste avant la pause, l'ancien Parisien s'est ensuite mué en buteur, en reprenant victorieusement un corner, de la tête (45e+1, 0-2). A 38 ans et 129 jours, l'avant-centre est devenu le plus vieux buteur de l'histoire d'un derby milanais en Serie A. Une efficacité impressionnante qui venait alors mettre un point d'honneur à un premier acte particulièrement accompli de la part des Rossoneri.

Six buts et trois montants

Pourtant, complètement étouffés dès les premiers instants de la rencontre, les Interistes ont fini par mettre la machine en route, dès l'entame du second acte et en seulement deux petites minutes de jeu. D'abord par l'intermédiaire de Marcelo Brozovic, d'une subtile reprise de volée du pied gauche (51e, 1-2), puis grâce à Matias Vecino, d'une frappe du droit (53e, 2-2). Dans le premier acte, c'est déjà Vecino qui s'était alors mis en évidence, sur une reprise du droit parfaitement repoussée par Gianluigi Donnarumma (24e). D'une très inspirée tête plongeante, Stefan de Vrij a ensuite donné l'avantage aux siens, dans une ambiance survoltée (70e, 3-2). Et alors que Marcelo Brozovic (78e) ou encore Nicolo Barella (89e) n'ont pas réussi à tromper la vigilance de Gianluigi Donnarumma, c'est finalement Romelu Lukaku qui a clos le score de cette rencontre (90e+3, 4-2).

Le score final aurait même pu être encore plus impressionnant, dans la mesure où les deux formations ont trouvé les montants à trois reprises. Tout d'abord, Hakan Calhanoglu avait vu sa tentative du pied droit venir s'écraser sur le poteau (9e), avant que Christian Eriksen ne trouve la barre transversale, sur un coup franc surpuissant du droit (80e). Enfin, Zlatan Ibrahimovic, de la tête, a loupé l'égalisation, en trouvant également le poteau (90e). Grâce à cette quatrième victoire de rang face à son éternel rival, l'Inter Milan se replace en vue du titre. Un point seulement sépare désormais l'Inter Milan, la Juventus Turin et la Lazio Rome. Une fin de saison qui vaudra le détour, en Italie.

Serie A
Zlatan a guidé Milan, la Roma a répliqué à chaque fois
26/10/2020 À 21:44
Serie A
"Il peut jouer jusqu'à 45 ans" : Ibrahimovic, les secrets d'un Papy qui fait de la résistance
25/10/2020 À 22:34