Football
Serie A

Relayeur, milieu gauche, ailier et même latéral : jusqu’où peut dépanner le couteau suisse Matuidi ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Blaise Matuidi

Crédit: Getty Images

ParEnzo Guerini
25/06/2020 à 10:35 | Mis à jour 26/06/2020 à 17:12

SERIE A – Face à Lecce vendredi (21h45), Blaise Matuidi devrait être titularisé au poste de latéral gauche pour pallier les absences d’Alex Sandro, De Sciglio et Danilo. Une fois de plus, l’international français va dépanner à un poste qui n’est pas le sien, preuve que ses entraîneurs ont une grande confiance en sa polyvalence. Mais à quel point "Blaisou" peut jouer les couteaux suisses ?

Peu sont ceux qui peuvent se targuer d’avoir évolué à au moins trois postes différents dans leur carrière professionnelle. Blaise Matuidi en fait partie. Que ce soit avec la Juventus, le Paris Saint-Germain ou bien l’équipe de France, le milieu de terrain a multiplié les dépassements de fonction. Il a tout connu sur le flanc gauche, du poste de latéral à celui d’ailier.

Un latéral qui a déjà fait ses preuves

Serie A

Tuchel a déjà des pistes à explorer : cette Dea est divine mais parfois friable

HIER À 22:24

Vendredi, c’est bien en tant qu’arrière gauche Blaise Matuidi devrait être utilisé face à Lecce. C’est en tout cas ce qu’a affirmé la presse transalpine les jours précédents la rencontre. Alex Sandro et Mattia De Sciglio étant blessés et Danilo suspendu, Maurizio Sarri est contraint de bricoler. Et le tacticien de la Vieille Dame va vraisemblablement se tourner vers le champion du monde français.

Ce n’est pas la première fois que Matuidi dépanne au poste de latéral gauche. Le 28 septembre dernier, lors de la réception de la SPAL (2-0), le Sarri avait été contraint de remanier son effectif et de titulariser le Français au poste d’arrière gauche. Et si on se fie à la conférence de presse d’après match du tacticien, on devine que la prestation du champion du monde avait été plutôt bonne : "Avant tout, je voudrais remercier Blaise Matuidi qui n’a pas que fait de se mettre à disposition, il l’a aussi très bien fait."

Un nouveau rôle avec les Bleus

Toujours sur le flanc gauche, le natif de Toulouse peut aussi dépanner plus haut. Il l’a parfaitement fait avec l’équipe de France lors de la Coupe du Monde 2018. Aligné au poste de milieu offensif gauche dans le 4-2-3-1 de Didier Deschamps, Blaise Matuidi a eu un rôle primordial dans l’équilibre de l’équipe. Ses trois poumons et son apport défensif ont permis de densifier le milieu des Bleus et de contenir les assauts de l’équipe adverse.

Blaise Matuidi a même joué un cran encore plus haut. Lors de la saison 2016-2017, il a été aligné, sur le papier, au poste d’ailier gauche dans le 4-3-3 d’Unai Emery. Dans les faits, il ne lui était pas demandé d’avoir le même apport offensif que les autres attaquants parisiens de l’époque, à savoir Lucas, Di Maria et Ben Arfa. Mais les projections du Français ont tout de même fait le bonheur de ses coéquipiers, lui permettant d’être trouvé en profondeur à l’Emirates Stadium avant de délivrer une passe décisive à Edinson Cavani sur l’ouverture du score parisienne.

Blaise Matuidi (PSG) face à Arsenal en Ligue des champions - 2016

Crédit: Panoramic

Sa technique et son pied gauche exclusif en guise de frein

D’autres qualités font la force du joueur formé à Troyes : sa compréhension de la tactique ainsi que sa capacité à vite assimiler les tâches qui lui sont demandées. En novembre 2017, Massimiliano Allegri avait même songé selon la Gazzetta dello Sport à aligner Blaise Matuidi en défense central, dans une défense à 3, aux côtés de Barzagli et Chiellini. Le tacticien avait fini par se rétracter.

Toutes ses qualités permettent à Matuidi de combler ses lacunes sur le plan technique. Ces dernières sont d’ailleurs ce qui limite la polyvalence du joueur. Milieu de terrain de formation, il a le profil parfait pour être relayeur. Mais n’étant pas un joueur créatif et ne disposant pas la palette technique pour créer des décalages et faire la différence, il ne peut par exemple pas dépanner au poste de numéro 10.

Exclusivement gaucher, et très peu habile de son autre pied, Matuidi ne peut en aucun cas occuper un poste sur le côté droit. Contrairement à son coéquipier De Sciglio, par exemple, Matuidi ne peut apporter des solutions que sur son côté préférentiel : le gauche. En sélection, Didier Deschamps avait tenté de le positionner au poste de relayeur droit, lors du 8e de finale de l'Euro 2016 face à l'Irlande, avant de revoir sa formation à la pause tant ce choix était un échec. Mais toute l’expérience qu’a pu accumuler Matuidi aux différents postes où il a évolués fait de lui un joueur toujours très prisé, même à 33 ans. Ce n’est pas pour rien que Jean-Michel Aulas ne cesse de faire les yeux doux à "Blaisou"…

Blaise Matuidi après son but face à l'Atlético.

Crédit: Getty Images

Serie A

Le PSG est prévenu : La Juve a frôlé la correction face à la Dea avant d'être sauvée par CR7

HIER À 21:38
Ligue des champions

Les dates sont désormais connues : Juve-OL le 7 août, Atalanta-PSG le 12

10/07/2020 À 14:21
Dans le même sujet
FootballSerie AJuventus TurinLecce
Partager avec
Copier
Partager cet article