Et soudain, la Juventus Turin s’est complètement éteinte. Alors qu’ils menaient 0-2 sur la pelouse de San Siro, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, pourtant buteur, ont complètement perdu le fil de leur rencontre et ont fini par s’incliner (4-2) face à une vaillante formation de l’AC Milan. Les Rossoneri ne se sont jamais affolés ni désunis, même lorsque la Juve a pris les devants. Avec ce succès, Milan continue sa remontée dans la course à l’Europe en prenant virtuellement la 5e place. Les Turinois restent de solides leaders mais manquent l’opportunité de profiter de la défaite un peu plus tôt de la Lazio à Lecce (1-2).

Serie A
Petit pont et lucarne : Rabiot ne pouvait rêver mieux pour son premier but avec la Juve
07/07/2020 À 21:54

On la pensait intouchable, imperturbable et sûr de son fait. Mais cette Juventus-là n’était pas celle qui s'était baladée sur les terrains italiens depuis la reprise de la Serie A. Privé de Dybala et de De Ligt, tous les deux suspendus, Turin pensait pourtant bien se sortir du piège milanais. Assez peu inquiétée en première période, à l’exception d’une reprise trop écrasée d’Ibrahimovic (24e), la Vieille Dame n’était cependant pas plus brillante, même si Bonucci (9e) et Ronaldo (13e) se sont montrés dangereux et si Donnarumma a dû briller face à Higuain (45e+1e).

Mais la deuxième période est repartie sur un tout autre rythme, avec deux équipes qui ont beaucoup plus d’espaces. Et ça s’est vu. Alors que les Milanais s’étaient un temps arrêtés de jouer, à tort, en croyant le ballon sorti, Adrien Rabiot a inscrit le but de la journée (47e).

Adrien Rabiot (Juventus Turin) buteur face à l'AC Milan

Crédit: Getty Images

Trop d’erreurs

Parti de son propre camp, le Français a trompé le gardien milanais d’une frappe du gauche en pleine lucarne après une chevauchée de 50m qui l’avait vu résister à Kessié et Hernandez notamment. Celui de Ronaldo aura été bien moins exceptionnel mais le Portugais n’a pas laissé passer sa chance six minutes plus tard lorsque Romagnoli et Kjaer se sont percutés sur une longue ouverture de Cuadrado (53e).

A 0-2, la Juventus était souveraine et filait vers le Scudetto. Mais Bonucci a bêtement détourné de la main une reprise de Rebic et Ibrahimovic ne s’est pas fait prier pour relancer le match en prenant Szczesny à contre-pied sur penalty (62e). Jusqu’ici un peu amorphes, les Milanais se sont sublimés et les Bianconeri se sont alors liquéfiés sous la pression des Rossoneri, à l’image d’un Rugani complètement à la rue ce mardi.

Kessié a d’abord égalisé au point de penalty en profitant de la passivité turinoise (66e) avant que Rafael Leao ne fixe un Rugani qui doit encore être en train de reculer pour tromper Szczesny à son premier poteau (68e). Renversée en six minutes, la Juventus a failli réussir à s’en sortir mais Donnarumma a réalisé une parade magnifique sur une tête piquée de Rugani.

Deux minutes plus tard, Rebic faisait le break en profitant d’une grossière erreur de relance d’Alex Sandro (80e) et validait définitivement la victoire milanaise. Provisoirement cinquième de Serie A, les Rossoneri peuvent toujours rêver de Ligue Europa au terme d’une saison trop inégale pour espérer mieux. De leur côté, les Turinois subissent un gros coup d’arrêt mais la voie du titre semble toujours assez largement dégagée, avec sept points d’avance sur la Lazio.

Rebic et Calhanoglu lors de la victoire du Milan face à la Juventus, le 7 juillet 2020

Crédit: Getty Images

Serie A
Renversée, la Lazio avait offert une nouvelle cartouche à la Juventus
07/07/2020 À 19:34
Ligue des champions
Griezmann, un premier rebond et une nouvelle promesse
HIER À 08:00