A la fin, c’est Ronaldo qui gagne. Auteur d’un doublé, l’attaquant portugais a une nouvelle fois porté son équipe pour permettre à la Juventus de se défaire d’une Lazio Rome accrocheuse (2-1) malgré la réduction du score de Ciro Immobile, lundi. Au classement, la Vieille Dame prend huit points d’avance sur son dauphin, l’Inter Milan, tandis que le club romain prolonge sa mauvaise passe en enchaînant un cinquième match sans victoire pour rester bloquer à la quatrième position.

Serie A
Débuts réussis pour la Juve de Pirlo
HIER À 20:38

Un poteau partout

Pourtant, la Juventus et la Lazio ont eu toutes les peines du monde à emballer ce match de clôture de la 34e journée italienne. Mis à part quelques fulgurances, la première période, dans l’ensemble dominée par la Vieille Dame, est resté bloquée dans un faux-rythme. Les 45 premières minutes, pauvres en occasions, ont tout de même été marquées par une tête sur le poteau d’Alex Sandro (11e) à la suite d’un bon service de De Ligt et d’une belle chevauchée d’Adrien Rabiot, dont la frappe a été détournée par Strakosha (36e).

Plus entreprenante avant la pause, la Lazio, dont le bloc défensif a causé bien du fil à retordre à la bande à Cristiano Ronaldo, a été toute proche d’ouvrir la marque au meilleur des moments mais le puissant tir du droit de Ciro Immobile a été renvoyé par le poteau de Szczesny (44e), complètement battu sur le coup. Au moment de rentrer aux vestiaires, les deux équipes n’avaient aucune raison de ne pas garder la tête basse, cogitant à la suite des opérations.

Paulo Dybala et Cristiano Ronaldo lors de Juventus - Lazio en Serie A le 20 juillet 2020

Crédit: Getty Images

Le festival Ronaldo

Sans aucune victoire lors de ses trois derniers matches, la Juventus est revenue avec de bien meilleures intentions. Frustré par sa première période, Cristiano Ronaldo a alors débuté une véritable démonstration. L’attaquant portugais a ouvert son festival en manquant l’ouverture du score d’un rien à la suite d’une mauvaise déviation de Strakosha (46e) avant d’obtenir un penalty en voyant son tir puissant contré de la main par Bastos. Après une bonne course d’élan, Ronaldo s’est empressé de le transformer pour ouvrir le score (1-0, 51e) avant de profiter d’une superbe passe de Paulo Dybala pour marquer le but du break dans la foulée (2-0, 54e) à la conclusion d'une contre-attaque magistrale. Et par la même occasion, devenir le troisième joueur de l’histoire de la Juventus à atteindre la barre des 30 buts sur une saison.

Jamais rassasié, l’attaquant portugais a bien failli accroître ce chiffre si la transversale n'avait pas repoussé sa tête (66e). Alors que l’on pensait le match plié, Bonucci a offert un penalty à Ciro Immobile, qui ne s’est pas fait prier pour inscrire à son tour son 30e but de la saison sur les pelouses italiennes (2-1, 83e). Finalement, plus de peur que de mal pour l’équipe de Maurizio Sarri, qui a grandement souffert sur la fin du match.

Mais l’essentiel a été préservé pour la Juventus avec cette nouvelle victoire, synonyme de huit points d’avance sur son premier poursuivant, l’Inter Milan, à quatre petites journées de la fin. Autant dire que son 36e Scudetto lui tend les bras.

Serie A
"Un champion, ça ne fonctionne qu'avec des champions" : Pirlo, le pari alléchant de la Juve
19/09/2020 À 22:28
Transferts
Suarez à la Juve ? Ce sera "difficile", selon Pirlo
19/09/2020 À 14:55