La Vieille Dame retrouve des forces. Pourtant diminuée, la Juventus est allée s'imposer sur la pelouse de la Lazio, samedi, lors de la 13e journée de Serie A (0-2). Le héros turinois du jour s'appelle Leonardo Bonucci, auteur d'un doublé sur penalty (23e et 83e). Solides en défense face à des adversaires peu inspirés, les Bianconeri les rejoignent au classement avec 21 points au compteur (5e et 6e).
A l'occasion du Black Friday, bénéficiez d'une offre exceptionnelle pour vous abonner à Eurosport : 29,99 euros la première année, au lieu de 69,99 euros, soit 57 % de réduction
Serie A
Le Milan et la Juve renvoyés dos à dos
IL Y A 17 HEURES
D'abord dominés par des Laziale volontaires sur la pelouse du Stadio Olimpico, les visiteurs ont en plus vite subi un coup dur en perdant Danilo sur blessure (12e). L'entrée de Dejan Kulusevski a toutefois permis au coach Max Allegri de revoir son 3-5-2 initial et très prudent pour miser sur un 4-3-3 plus productif. Son équipe a pu davantage se projeter vers l'avant et a même rapidement obtenu un penalty pour une faute de Danilo Cataldi sur Alvaro Morata (22e).

La Lazio impuissante sans Immobile

En l'absence de Paulo Dybala, c'est Leonardo Bonucci qui s'est chargé de transformer la sanction avec maîtrise (0-1, 23e). Le défenseur central a ainsi signé son second but de la saison après son penalty contre la Sampdoria (3-2, 6e j). Vexée et sonnée, la Lazio s'est ensuite montrée incapable de réagir. Elle a globalement tenu le ballon mais n'a fait que jouer dans la largeur aux abords de la surface d'une Juve bien repliée.
Ciro Immobile étant indisponible car touché à un mollet, Pedro a évolué en pointe et n'a clairement pas pu peser malgré sa dépense d'énergie. Sergei Milinkovic-Savic, Luis alberto ou Felipe Anderson qui auraient dû alimenter l'ancien Barcelonais sont restés beaucoup trop neutres. Plus percutante dans ses rares offensives, la Juventus a même failli doubler la mise peu avant la pause sur un ciseau aux six mètres de Morata qui a filé de peu au-dessus de la cage de Reina (41e). En début de seconde période, après un corner et un cafouillage, Bonucci a également cru marquer de nouveau mais sa petite reprise est partie à gauche de la cible (49e).
Malgré l'entrée en jeu du puissant avant-centre Vedat Muriqi (65e), la physionomie de la rencontre n'a pas évolué et la Lazio a continué de se casser les dents sur le bloc turinois. Lancé pour le dernier quart d'heure, Moise Kean s'est montré bien plus tranchant côté Juventus. Ce n'est toutefois pas l'ancien Parisien qui a fait définitivement basculer les débats mais Federico Chiesa.
Longtemps assez discret, l'ancien de la Fiorentina est parti seul en contre sur la gauche et a provoqué une grossière faute de Reina, sorti maladroitement puis auteur d'un vilain tacle par derrière. Bonucci a encore parfaitement frappé le penalty et les visiteurs ont fait le break (0-2, 83e). Les Bianconeri enchaînent une seconde victoire en Serie A après celle arrachée devant la Fiorentina (1-0), la troisième en comptant celle devant le Zenit en Ligue des champions (4-2). De quoi leur redonner confiance avant un déplacement en haute altitude sur le terrain de Chelsea.
Football
Dauphin provisoire, Naples met la pression sur Milan
IL Y A UN JOUR
Serie A
D'une prolongation annoncée au regard tueur : mais que se passe-t-il entre Dybala et la Juve ?
HIER À 22:59