Les Anglais ont tiré les premiers sur la Super Ligue. Et de concert. Après Manchester City un peu plus tôt dans la soirée, Liverpool, Arsenal, Tottenham et Manchester United ont annoncé quasiment en même temps, peu avant minuit ce mardi, qu'ils se retiraient tous du projet de Super Ligue en publiant chacun un communiqué sur les réseaux sociaux. Soit cinq des six clubs de Premier League fondateurs de cette ligue fermée. Chelsea a rejoint tout ce beau monde dans la nuit. Et ce n'est sans doute pas fini : l'Inter Milan pourrait être le prochain à faire machine arrière, selon l'agence de presse italienne Ansa à qui une source interne au club a déclaré "au stade actuel, l'Inter n'est plus intéressée par le projet de Super Ligue".
Les multiples critiques de tous parts ont eu raison de la volonté des clubs anglais de participer à ce projet. "Nous avons écouté avec attention les réactions de nos fans, du gouvernement britannique et de nos principaux actionnaires", peut-on ainsi lire dans le communiqué de Manchester United, qui a par ailleurs annoncé le départ de son "chairman", Ed Woodward à la fin de l'année 2021. De son côté, Arsenal s'est fendu d'une lettre ouverte à l'attention de ses fans pour expliquer son retrait de la Super Ligue. "Nous avons fait une erreur, nous nous en excusons", indique le communiqué des Gunners.
Football
Opération parfaite, Aiglon de haut vol, défense en détresse : les Tops et Flops de la 16e journée
IL Y A 7 HEURES
Le grand rival d'Arsenal, Tottenham, a quant à lui exprimé des "regrets" par la voix de son président, Daniel Levy. "Nous regrettons l'angoisse et le bouleversement causés par la proposition d'ESL, a-t-il écrit. Nous avons estimé qu'il était important que notre club participe au développement d'une éventuelle nouvelle structure qui vise à mieux garantir le fair-play financier et la viabilité financière tout en apportant un soutien considérablement accru à la pyramide du football au sens large (…) Nous tenons à remercier tous les supporters qui ont présenté leurs opinions réfléchies."

La Fédération salue la décision

Enfin, Liverpool a confirmé que "son implications dans les plans pour former une Super Ligue européenne avaient été interrompus", remerciant "les différents acteurs majeurs du club, internes et externe, pour leur précieuse contribution." Quelques minutes avant ces différents communiqués, la Fédération anglaise avait d'ores et déjà salué "la décision de plusieurs clubs d'abandonner leur projet d'une Super Ligue européenne qui menaçait toute la pyramide du football". L'annonce de Chelsea, qui a vu ses supporters manifester devant Stanford Bridge en marge du match face à Brighton (0-0), est attendue mercredi matin.
Chelsea, dernier club anglais intéressé par la Super Ligue européenne, a annoncé mercredi à 1h51 qu'il se retirait à son tour du projet controversé qui doit rivaliser avec la Ligue des champions de football. "Comme révélé plus tôt dans la soirée, Chelsea confirme qu'il a débuté la procédure formelle pour se retirer du groupe qui développe un projet de Super Ligue européenne", a expliqué le club londonien dans un communiqué.

Les créateurs veulent revoir le modèle

Après les retraits des six clubs anglais (Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Tottenham et Chelsea), il reste officiellement trois clubs italiens (Milan AC, Inter Milan, Juventus) et trois clubs espagnols (Real Madrid, FC Barcelone, Atlético de Madrid) engagés dans cette compétition privée.
Les créateurs de la Super Ligue ont annoncé mercredi qu'ils allaient "reconsidérer les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet" de compétition privée censée concurrencer la Ligue des champions de football, face aux nombreux désistements de clubs fondateurs auxquels ils font face. Cette compétition pourrait bien ne jamais voir le jour après avoir plongé le monde du football dans une folie inédite ces deux derniers jours.
Ligue 1
"C'est la version de Gerson qu'on veut voir" : Sampaoli a-t-il enfin trouvé la formule ?
IL Y A 7 HEURES
Premier League
Confiance d’Arteta, concurrence timide de Lacazette : Aubameyang, l’incompréhensible panne
IL Y A 7 HEURES