C'est bien l'homme de l'année. Didier Deschamps se serait certainement contenté de la consécration absolue, celle d'avoir guidé la France à son deuxième titre de championne du monde le 15 juillet dernier en Russie. Mais ce sacre collectif lui a donc aussi ouvert les portes vers une récompense individuelle.
Le sélectionneur des Bleus a été élu meilleur entraîneur FIFA de l'année lundi, à l'occasion de la cérémonie The Best. Il a obtenu plus de voix que son compatriote Zinédine Zidane, sacré entraîneur FIFA de l'année en 2017, et Zlatko Dalic, vice-champion du monde à la tête de la sélection croate.
The Best
Copinage, Neymar oublié et scandale Messi : Trophées The Best, la grande duperie
18/12/2020 À 16:12
Deschamps avait pourtant lui-même milité pour que son ancien coéquipier chez les Bleus soit récompensé une deuxième année consécutive. "Non, je n'ai pas voté pour moi, a-t-il d'ailleurs déclaré sur TMC avant de savoir qu'il était l'heureux élu. Ma récompense, je l'ai eue le 15 juillet." D.D. a confié qu'il avait donné sa voix à Zidane. L'ancien entraîneur du Real Madrid méritait lui aussi cette récompense après avoir remporté au printemps sa troisième Ligue des champions consécutive. En seulement deux ans et demi sur le banc merengue. Un exploit inédit.

Deschamps : "Toujours la même envie"

Le sacre des Bleus, c'est surtout le sien

Mais c'était avant cet été bleu. Avant que cette vague tricolore n'embrasse le monde entier. Deschamps a surfé dessus. Vingt ans après avoir soulevé la Coupe du monde en tant que capitaine des Bleus, il a réussi l'exploit de la porter en tant que sélectionneur. Ce titre mondial, c'est d'abord son œuvre. Le sacre français ne s'est pas réduit à une individualité. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si aucun joueur des Bleus ne figurait parmi les trois finalistes pour le titre de meilleur joueur. Ce sacre était celui d'un collectif. D'un groupe façonné et dirigé de main de maître par Deschamps.
Le sélectionneur des Bleus a, sans surprise, eu le triomphe modeste. Et il n'a pas manqué d'adresser un clin d'œil à Noël Le Graët, le président de la Fédération française, qui lui a toujours maintenu sa confiance depuis 2012. "Je voudrais féliciter Zizou et Zlatko Dalić qui auraient mérité de gagner ce prix ce soir, a déclaré Deschamps après avoir reçu son trophée. Je voudrais aussi remercier mon président qui me permet de travailler dans la sérénité".
Deschamps Zidane s'étaient clairement détachés comme les favoris pour le titre d'entraîneur FIFA de l'année. Zlatko Dalic semblait en retrait. Alors qu'il a signé lui aussi un exploit monumental en conduisant la Croatie à la première finale de Coupe du monde de son histoire. La sélection au damier a été la sensation du Mondial russe avant de buter sur l'obstacle tricolore. Dalic restera quand même premier entraîneur croate de l'histoire à figurer sur le podium. Pas sur la plus grande marche. Là aussi, il a dû s'incliner devant Deschamps. L'homme de l'année, c'est bien D.D.
The Best
Quiz - Connaissez-vous les compos des équipes FIFA de l'année depuis 2005 ?
18/12/2020 À 14:34
The Best
Messi oublie Ronaldo, l’Argentine vote Mané et Deschamps à fond sur Mbappé : Les dessous des votes
17/12/2020 À 22:11