Sensation à Tokyo. L'équipe de football féminine des Etats-Unis, championne du monde en titre et grande favorite du tournoi olympique, a été balayée lors de son entrée en lice dans la compétition par une superbe équipe de Suède (3-0), mercredi matin à Tokyo.
Battues par trois buts d'écart et surtout incapables de marquer, les partenaires de Megan Rapinoe ont vécu un cauchemar sur la pelouse du stade de Tokyo où elles ont semblé impuissantes. Team USA a, et c'est rare de le dire, concédé une défaite logique. Stina Blackstenius a marqué un doublé (25e, 55e). Lina Hurtig a inscrit le troisième et dernier but à la 72e minute.
Coupe du monde féminine
Près de six millions de téléspectateurs devant la finale
08/07/2019 À 09:40

43 matches sans défaite et une claque pour Team USA

Ce surprenant revers a surtout mis fin à l'incroyable série d'invincibilité de 43 matches des quadruples championnes olympiques (1996, 2004, 2008 et 2012). Cette série avait pris source en janvier 2019 après une défaite face à l'équipe de France (3-1) au Havre.
Entre le stade Océane et le stade de Tokyo, les Américaines avaient gagné 39 de leurs 43 rencontres et remporté le Mondial 2019 en France. Au niveau où elles évoluent, cette entrée en matière est une véritable claque.

Julie Ertz après la défate sévère des USA face à la Suède

Crédit: Imago

Rapinoe était... sur le banc

Il y aura probablement des conséquences à cette défaite concernant les choix de Vlatko Andonovski. Car le secteur offensif, entre autres, a failli lors de cette rencontre. Le sélectionneur macédonien, successeur en novembre 2019 de Jill Press, avait laissé la capitaine Megan Rapinoe sur le banc de touche au coup d'envoi au profit de Tobin Heath, préposée à occuper le côté gauche de l'attaque aux côtés d'Alex Morgan et Morgan Press. Un pétard mouillé.
Heath a laissé sa place à Rapinoe à la 64e minute. Pire encore, Alex Morgan, secouée par un gros choc avec Kosovare Asllani à la 38e minute, a été remplacée à la pause par Carli Lloyd. Seule Morgan Press a tiré son épingle du jeu dans ce match, mais elle était trop seule. Il reste encore deux rencontres à Team USA, face à la Nouvelle-Zélande et l'Australie, pour se sortir du groupe G.
Pour la Suède, cette victoire en fait une candidate sérieuse à la médaille d'or. En Argent à Rio, quarts de finaliste du Championnat d'Europe 2017, troisièmes du Mondial 2019, les coéquipières de Kosovare Asllani, excellente mercredi, ont toujours été compétitives lors de leurs dernières sorties internationales. A Rio, elle avaient déjà joué un sale coup aux Américaines en les sortant aux tirs au but en quart de finale. Cinq ans après, elle ont remis ça.
Coupe du monde féminine
Les Américaines restent les reines du monde
07/07/2019 À 16:54
Coupe du monde féminine
Wiegman et Ellis, un banc de touche 100% féminin en finale
06/07/2019 À 21:46