Juventus Turin

La rumeur : Mercredi, La Gazzetta dello Sport y a mis fin avant même qu'elle n'ait le temps de prendre de l'ampleur. L'idée ? Un échange entre le Français et… Paulo Dybala, que la Juve souhaite prolonger cet été selon le quotidien italien. Le Barça y trouverait son compte en récupérant un joueur de talent, et en se débarrassant des plus de 20 millions d'euros de salaire annuel du champion du monde, à qui il reste trois ans de contrat.
Transferts
Les 14 infos mercato qui vous ont échappé samedi
IL Y A 12 HEURES
Pourquoi ce serait une bonne option pour lui : De Lionel Messi à Cristiano Ronaldo, Griezmann évoluerait de nouveau dans l'ombre d'une superstar. Mais cette fois, les profils seraient bien plus distincts, au contraire de sa relation avec l'Argentin, parfois savoureuse, parfois confuse. La patte gauche de Grizou associée aux qualités de finisseur de CR7, notamment dans les airs, ont de quoi faire saliver.
Plus globalement, l'ancien de l'Atlético débarquerait dans un contexte de (semi) renouveau, avec le retour de Max Allegri sur le banc de la Vieille Dame. L'occasion serait belle de faire partie d'un nouveau projet après l'échec Andrea Pirlo, le tout avec un coach pragmatique – et parfois qualifié de frileux – qui pourrait lui en rappeler un (ou deux) autre(s).
La probabilité : 5%. Pour la forme. Avant même d'évoquer le cas Griezmann, il s'agit ici de Dybala. Le dossier de sa prolongation traîne depuis de longs mois et semble enfin arriver à son terme. Un retour en arrière pour se lancer dans une opération complexe serait on ne peut plus surprenant.

Antoine Griezmann dépité sous le maillot du Barça

Crédit: Getty Images

Manchester City

La rumeur : Foot Mercato indiquait début juillet que Pep Guardiola avait lui-même contacté Antoine Griezmann. Puis, il y a quelques heures, Catalunya Radio a évoqué un possible échange entre l'ex-pensionnaire de la Real Sociedad et un (ou plusieurs ?) joueurs des Citizens. En citant les noms de Raheem Sterling, Bernardo Silva, Riyad Mahrez et Aymeric Laporte.
Pourquoi ce serait une bonne idée pour lui : Griezmann entraîné par Guardiola, voilà qui aurait fière allure, qu'on aime ou pas les principes du technicien catalan. Un entraîneur aussi cérébral avec un joueur aussi brillant, ça donne envie. Le gaucher débarquerait dans une formation bourrée de grosses individualités, mais qui brille moins par les exploits de ces dernières que par sa force collective. Son goût pour l'effort serait par ailleurs particulièrement apprécié de l'autre côté de la Manche, où il sortirait, pour la première fois de sa carrière professionnelle, du contexte espagnol.
La probabilité : 20%. C'est assez clair depuis le début du mercato : Pep Guardiola cherche un vrai numéro 9. Le feuilleton Harry Kane est toujours en cours, et les autres noms vaguement évoqués (Lewandowski, Haaland) confirment le profil recherché par l'ex-coach du Barça. Griezmann n'est pas de ceux-là. Reste que les Citizens font partie des rares clubs à pouvoir assumer son salaire. Et que parmi les joueurs évoqués dans un éventuel échange, Sterling et Bernardo Silva sont, effectivement, régulièrement annoncés sur le départ. Après tout, si le club mancunien ne parvient pas à s'offrir Jack Grealish, le champion du monde pourrait être une très belle alternative, dans un profil certes bien différent.

Du podium du Ballon d'Or à laissé-pour-compte au Barça : Comment Griezmann en est-il arrivé là ?

Atlético Madrid

La rumeur : C'est la plus solide des trois évoquées ici. Et, à un moment, ça a été la plus chaude. La presse espagnole s'est en effet emballée autour d'un éventuel échange entre Saul Niguez et Griezmann. Puis Diego Simeone a pris la parole. "Je n'attends rien d'autre que sa réussite à Barcelone", a-t-il notamment déclaré, alors que son imposant salaire était déjà annoncé comme un frein.
Pourquoi ce serait une bonne idée pour lui : Parce qu'il reviendrait dans une maison qu'il connaît par cœur. Sa maison. Celle où s'est façonné le joueur qui a porté les Bleus au Mondial 2018. Celle du Cholo Simeone, qui le tient en très haute estime. Don de soi, transitions, le Français y retrouverait tous les ingrédients qu'il aime. Du haut de ses 30 ans, il pourrait alors, dans un monde idéal, préparer sereinement le mondial qatari, qui arrivera vite, même si son retour ne serait pas accompagné que d'applaudissements par les supporters rojiblancos, qui se souviennent encore de la saga de son départ.
La probabilité : 50%. Du côté de Mundo Deportivo, on explique que l'Atlético est la seule porte de sortie envisagée par Griezmann. Et que les Colchoneros espèrent que la situation financière très compliquée du Barça oblige le club catalan à se rapprocher d'eux pour envisager une opération dans les semaines à venir. En compensant, par exemple, la baisse de salaire que devrait consentir Grizou en retournant à Madrid. En clair, les Blaugrana auraient bien besoin de se libérer du "poids" Griezmann. Et en cas de départ, il y a peu de chance de le voir filer ailleurs.

Antoine Griezmann et Saul Niguez, au coeur d'un échange inattendu ?

Crédit: Eurosport

Transferts
Dybala, James, Pjanic, Zouma : Les 10 infos mercato qui vous ont échappé vendredi
HIER À 19:27
Transferts
Les 10 infos mercato qui vous ont échappé jeudi
29/07/2021 À 19:06