Getty Images

Allemagne - France (0-0) - Les notes : Areola, première classe

Les notes : Areola, première classe

Le 06/09/2018 à 23:16Mis à jour Le 07/09/2018 à 00:00

LIGUE DES NATIONS - Seul petit nouveau dans le onze des champions du monde, Alphonse Areola a sauvé les Bleus en Allemagne avec six parades pour ses débuts en séleciton. Si Benjamin Pavard a connu quelques difficultés en défense, Kylian Mbappé a prouvé qu'il avait les cannes en ce début de saison. Ce n'était pas le cas de tous ses coéquipiers.

Alphonse Areola : 8

J'ai aimé : Une première sélection dont on se souviendra. Si les Bleus ont décroché un point en Allemagne, ils le doivent avant tout à leur gardien. Il a démarré en se couchant bien sur une frappe de Werner (18e). Sa vigilance sur un centre dévissé de Rudiger (45e) puis une nouvelle tentative de Werner (57e) a soulagé des Bleus rarement pris à défaut avant la pause. Mais que dire de son horizontale du bout des gants devant Reus (65e) puis devant Hummels (72e). Mais c'est surtout son incroyable réflexe sur une tête à bout portant de Ginter (75e) qui a rappelé les plus belles parades de Lloris en Russie.

Je n'ai pas aimé : Quelques dégagements à l'emporte-pièce.

En bref... Champion du monde sans sélection, première sélection de champion du monde

Benjamin Pavard : 4

J'ai aimé : Plutôt vigilant en début de match, le chouchou des Français s'est montré inspiré dans la moitié de terrain adverse. Pavard n'a jamais hésité à apporter du surnombre et a dégainé quelques centres bien sentis.

Je n'ai pas aimé : Il n'a jamais pris la mesure de Werner. Pris par les dribbles et la vitesse de la bombe de Leipzig, le défenseur de Stuttgart a trop souvent joué sur le reculoir et exposé les siens.

En bref... Comme face à Di Maria, Hazard ou Perisic en Russie, Pavard a souffert face à son adversaire direct.

Benjamin Pavard of France receives medical treatment during the UEFA Nations League Group A match between Germany and France at Allianz Arena on September 6, 2018 in Munich, Germany.

Benjamin Pavard of France receives medical treatment during the UEFA Nations League Group A match between Germany and France at Allianz Arena on September 6, 2018 in Munich, Germany.Getty Images

Raphaël Varane : 6

J'ai aimé : Toujours aussi inspiré dans ses placements et ses couvertures, il a éteint Werner (24e) puis Goretzka (32e) sur sa seule intelligence de jeu.

Je n'ai pas aimé : Moins souverain en seconde période où il a notamment oublié Reus (65e) sur l'une des plus grosses opportunités allemandes, il a symbolisé les difficultés tricolores quand l'Allemagne a poussé.

En bref... Le patron.

Samuel Umtiti : 6

J'ai aimé : Un match sans fioriture avec beaucoup de sérieux et de tranchant dans ses interventions. Le Barcelonais est dans le ton de sa Coupe du monde

Je n'ai pas aimé : Il aurait pu prendre plus de risque dans les relances en visant des décalages.

En bref... Sérieux, sobre, solide.

Lucas Hernandez : 6,5

J'ai aimé : Généreux dans ses débordements, il a secoué le cocotier en début de match quand les deux sélections ronronnaient. Lui ne sait pas compter ses efforts et s'est montré très disponible dans son couloir. Il a su cadenasser son aile et les Allemands ont préféré passer du côté de Pavard.

Je n'ai pas aimé : Un manque de lucidité dans ses centres.

En bref... Une vraie pile électrique.

N'Golo Kanté : 6

J'ai aimé : Trente minutes de très grande qualité entre son bon centre pour Giroud (36e) et un début de seconde période dans le plus pur style Kanté avec interceptions et orientations intelligentes.

Je n'ai pas aimé : Loin de son activité en Russie, il a commis quelques fautes inhabituelles. Parfois en retard, Kanté n'a pas échappé à l'impression générale : un manque global de rythme.

En bref... Sur courant alternatif.

Paul Pogba : 5,5

J'ai aimé : Très concerné, il s'est d'abord appliqué à maintenir le bloc hermétique. Comme en Russie, Pogba est resté dans un registre très appliqué. Le début de seconde période l'a débridé, Pogba est monté d'un cran et a offert quelques ballons de but à Griezmann et Pogba.

Je n'ai pas aimé : Une fin de match très poussive. Comme l'ensemble de l'équipe, la Pioche a piqué du nez et exposé le milieu des Bleus.

En bref... Un Pogba dans l'ombre mais un Pogba sérieux.

Pogba et Kroos lors d'Allemagne-France

Pogba et Kroos lors d'Allemagne-FranceGetty Images

Blaise Matuidi : 5

J'ai aimé : Il a d'abord limité l'influence de Goretzka, l'une de ses missions du jour. Si Lucas Hernandez s'en est aussi bien sorti, c'est aussi parce que Matuidi a fait les efforts dans le repli.

Je n'ai pas aimé : On l'a connu plus tranchant dans ses choix offensifs.

En bref : Costaud à défaut d'être brillant.

Remplacé par Corentin Tolisso (86e).

Kylian Mbappé : 6,5

J'ai aimé : Il fut le seul à trouver des décalages en première période par des déviations en première intentions ou des accélérations. Jusqu'à l'heure de jeu, il fut à la fois l'étincelle et la flamme. Sur la lignée de son début de saison canon à Paris, il a parfaitement géré les rares munitions en sa possession avec l'obsession d'aller de l'avant.

Je n'ai pas aimé : Il a peu à peu disparu après l'heure de jeu.

En bref... Le détonateur.

Nations League: Deutschland - Frankreich

Nations League: Deutschland - FrankreichGetty Images

Antoine Griezmann : 5

J'ai aimé : Il a fini par prendre le jeu à son compte en début de seconde période pour offrir aux Bleus leur meilleure période dans cette rencontre. Pas un hasard.

Je n'ai pas aimé : Il lui a d'abord manqué des jambes pour peser sur la rencontre et ses nombreuses imprécisions techniques s'expliquent avant tout par son manque de rythme. La pause lui a remis les idées en place et il a enfin mis Neuer à contribution (64e).

En bref... Son jeu réclame une telle débauche d'énergie que lorsqu'il tire la langue, son influence est en berne.

Remplacé par Nabil Fekir (80e).

Olivier Giroud : 5

J'ai aimé : Précieux sur les corners adverses, il s'est surtout procuré la plus belle occasion avant la pause en s'imposant dans les airs face aux tours allemandes (36e). Sa présence athlétique face à une Mannschaft très costaude a fait un bien fou aux Bleus.

Je n'ai pas aimé : Son dixième match de rang sans marquer. L'avant-centre des Bleus a toujours autant de mal à se créer des occasions.

En bref... Plus décisif dans sa surface que dans celle de l'adversaire.

Remplacé par Ousmane Demélé (67e) qui manque toujours autant de lucidité dans ses derniers choix.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0