Les essais libres 2 du Grand Prix d'Arabie saoudite ne sont pas allés à leur terme des 60 minutes, vendredi à Djeddah. Alors qu'il restait moins de cinq minutes dans cette séance de travail nocturne sur le nouveau circuit urbain du Championnat du monde, Charles Leclerc a perdu le contrôle de sa Ferrari dans l'un des nombreux virages rapides, le n°22, et a tapé un mur de protection sans presque être ralenti. Secoué par le choc, le Monégasque a pu rapidement donner des nouvelles rassurantes dans l'épave de la SF21 n°16, avant d'en sortir par ses propres moyens pour rejoindre la voiture médicale, qui l'a conduit au centre médical du circuit.
"La journée ne s'est pas finie comme on l'aurait voulu, a réagi le Monégasque. En prenant les choses du bon côté, ça ne nous a pas empêchés de boucler notre programme et de faire tous les tests qu'on voulait. Il y a du potentiel et, si on arrive à tout faire comme il faut demain (samedi), ça devrait être une bonne journée. Je m'excuse auprès de l'équipe qui va avoir beaucoup de boulot pour réparer la voiture. Je vais tout faire pour ramener le meilleur résultat possible pour les remercier. (...) La clé sera de sortir au bon moment en qualification pour faire un tour propre en évitant le trafic, car la piste est très étroite."
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Au contact d'Alonso, Ocon a pris de l'épaisseur. Je suis pressé de le voir en 2022"
07/12/2021 À 19:21
Etant donné les délais imposés par la réparation complète du mur qui a parfaitement amorti la collision, la session n'a pu repartir. A cet instant, les 20 pilotes du Mondial 2021 terminaient leurs roulages axés sur les relais de simulations de course et c'est Lewis Hamilton (Mercedes) qui apparaissait au sommet de la hiérarchie avec un chrono de 1'29"018, plus rapide que son propre meilleur temps absolu réussi lors du premier entraînement.

Alpine P5 et P6

Son coéquipier Valtteri Bottas, attendu chez Mercedes pour jouer le rôle d'arbitre dans la course au titre que mène son leader face à Max Verstappen (Red Bull), a approché la performance du Britannique de 0"061. Détail qui n'en est pas un : les deux W12 ont signé leurs temps en "medium" alors que leur cinq suivants au classement ont eu besoin des "tendre" pour sortir un temps.

Casque arc-en-ciel, kilt et monoplace noire : quand Hamilton prend position

Cela a été le cas de Pierre Gasly (AlphaTauri), déjà remarquable quatrième lors des essais libres 1, qui s'est glissé sur le podium, devant Max Verstappen (Red Bull), empêtré dans des problèmes de comportement de sa RB16B. Il n'a manqué que 0"081 au Français et un peu plus - 0"195 - au n°1 mondial batave.
"Je me suis éclaté, s'est exclamé le Français. On prend les virages à des vitesses assez dingues, c'est une grosse poussée d'adrénaline. La journée a été très bonne. Je suis très heureux de notre rythme mais il y a encore un peu de boulot à faire sur les longs relais. En général, nos samedis sont bons donc je suis confiant pour les qualifications, même si je pense qu'on peut encore travailler pour trouver plus de performance. L'important, pour nous, c'est de travailler pour dimanche car on sait que c'est ce qui nous pose plus de problème. Aujourd'hui encore, ça n'était pas génial sur les longs relais, donc il y a du travail à faire de ce côte-là."
Sensationnel troisième au Grand Prix du Qatar il y a deux semaines à Losail, Fernando Alonso (Alpine) finit cette saison crescendo puisqu'il a arraché le cinquième chrono, à 0"423, juste devant son coéquipier Esteban Ocon, à 0"537, ce qui confirme les espoirs de l'écurie française, cinquième au championnat du monde Constructeurs, de briller sur les deux derniers tracés de la saison. Ce résultat d'ensemble, les Bleus l'ont obtenu devant les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc, séparées par l'AlphaTauri de Yuki Tsunoda en "medium".

Rossi sur Alonso : "Je m’attendais à une grenade dégoupillée…"

Mais il faut quand même penser que la liste des candidats à la Q3 risque d'évoluer samedi car les McLaren ne sont pas à leurs places à l'issue de cette séance puisque Daniel Ricciardo et Lando Norris se sont seulement classés 11e et 12e.
Un mot enfin sur Williams. L'écurie orpheline de son fondateur Frank Williams, honorée sur les carrosseries de toutes les monoplaces ce week-end, navigue pour l'heure aux 17e et 19e rangs avec sa pépite George Russell et Nicholas Latifi.
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Le marchandage de Masi a surpris parce que c'est inhabituel... mais ça a peut-être déjà existé"
07/12/2021 À 19:14
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Si ça se termine mal entre les deux, les officiels sauront en tirer les conclusions..."
07/12/2021 À 19:07