Ce Grand Prix d'Arabie Saoudite, le premier de l'histoire, restera dans les annales. Non seulement parce qu'il fut donc le premier disputé à Djeddah mais aussi parce qu'il a permis d'assister à une scène jamais vue, ou jamais entendue, en Formule 1. Visiblement en faute lors du deuxième départ pour avoir dépassé Lewis Hamilton (Mercedes) hors piste, Max Verstappen (Red Bull) s'est vu proposer un deal plutôt surprenant par les commissaires de course de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) : soit il acceptait d'être rétrogradé derrière son adversaire au championnat du monde mais aussi derrière Esteban Ocon (Alpine), soit il était sous la menace d'une pénalité.
Selon le règlement, et ce fut sans doute la lecture des commissaires, Verstappen aurait dû rendre sa position à Hamilton après son dépassement. Problème, Ocon s'était premièrement glissé entre les deux hommes, profitant du coup de frein obligatoire d'Hamilton. Deuxièmement, le Grand Prix a été arrêté immédiatement après l'énorme crash survenu dans le peloton, provoquant les abandons de Pérez, Russell et Mazepin.
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Au contact d'Alonso, Ocon a pris de l'épaisseur. Je suis pressé de le voir en 2022"
07/12/2021 À 19:21

Jeu de poker menteur

Rentré aux stands en première position, Verstappen restait sous la menace d'une possible pénalité. L'échange entre Red Bull et la FIA fut lunaire puisque dans un premier temps, l'écurie autrichienne a cru, ou fait semblant de croire, qu'elle devait seulement rendre une position, à Ocon donc. Les commissaires se sont alors montrés plus précis : Verstappen devrait partir en troisième position, ce qui a propulsé le Français en pole.
En acceptant la proposition des commissaires, le leader du championnat du monde s'est élancé de la troisième position lors du troisième départ. Ce qui ne l'a pas empêché de doubler Hamilton et Ocon pour reprendre la tête de la course.
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Le marchandage de Masi a surpris parce que c'est inhabituel... mais ça a peut-être déjà existé"
07/12/2021 À 19:14
Grand Prix d'Arabie Saoudite
"Si ça se termine mal entre les deux, les officiels sauront en tirer les conclusions..."
07/12/2021 À 19:07