Kimi Räikkönen n'est peut-être pas si loin de sa cinquième victoire à Spa-Francorchamps, ce qui le placerait au niveau d'Ayrton Senna et à une longueur de Michael Schumacher. Samedi, le Finlandais a installé sa Lotus sur le huitième emplacement de la grille de départ du Grand Prix de Belgique. Un résultat qu'il s'est empressé de relativiser, vu la météo.
"J'étais le plus rapide dans la deuxième phase (la Q2), sur le sec, alors si les conditions sont celles-là dimanche, nous devrions être bien", a-t-il noté. "Même en ne démarrant pas d'une très bonne position. La dernière partie des qualifications s'est jouée sur le mouillé et notre voiture ne livre pas le meilleur de ses capacités dans ces conditions. Un dernier tour tout à la fin aurait aidé, mais cela aurait été encore mieux si la piste était restée sèche."

2013 GP de Belgique Lotus Räikkönen

Crédit: Lotus F1 Team

Grand Prix de Belgique
Le Grand Prix de Belgique fait moins pire que prévu
22/10/2013 À 14:00
Grosjean cherche à comprendre la supériorité de Räikkönen
Placé juste devant lui, Romain Grosjean a également émis des regrets tout en conservant son optimisme. "La météo variable ne nous a pas facilité la vie", a dit le Français. "Même si c'est bien d'être dans le top ten, cela ne correspond pas exactement à nos espérances. Il était très compliqué de savoir dans quel état était la piste, de prendre les bonnes décisions au bon moment et d'ajuster la vitesse aux conditions météo. A la fin, il fallait se trouver en piste au bon moment. Je vais chercher avec les ingénieurs à comprendre pourquoi Kimi était un peu plus rapide que moi sur le sec, voir où nous pouvons progresser sur le mouillé et examiner les options en matière de stratégie."
En stratège, Alan Permane a fait remarquer que ses pilotes auront un certain degré de liberté, si le soleil est de la partie. "Comme nous nous sommes qualifiés avec les 'intermédiaire', nous pourrons prendre le départ sur l'un ou l'autre des deux types de gomme pour le sec", a rappelé le directeur des Opérations piste. "Une course par temps sec nous conviendrait mieux. Si elle se déroule sur le mouillé, plusieurs options sont possibles."
Grand Prix de Belgique
La Belgique limite la casse
22/10/2013 À 15:19
Grand Prix de Belgique
Sutil critique sèchement Maldonado
28/08/2013 À 11:30