AFP

L'erreur qui a permis à Jules Bianchi (Marussia) de battre Kamui Kobayashi (Caterham) en Chine

L'erreur qui a permis à Bianchi de battre Kobayashi

Le 21/04/2014 à 12:05Mis à jour Le 21/04/2014 à 12:06

Jules Bianchi (Marussia) a profité d'un drapeau à damier abaissé trop tôt pour être finalement classé devant Kamui Kobayashi (Caterham), dimanche.

Mission remplie pour Jules Bianchi. Classé 17e du Grand Prix de Chine, le Français a laissé derrière lui les Caterham de Kamui Kobayashi (18) et Marcus Ericsson (20e), et son coéquipier de Marussia, Max Chilton.

"Je me suis bien battu avec Kamui Kobayashi pendant toute la course et je suis très heureux de quitter la Chine en ayant fini devant lui", a expliqué le Niçois, dimanche. "C'était ma première course sans problème cette saison et je dois avouer que c'est un gros soulagement."

"J'ai pris un bon départ et j'ai pu passer devant Kamui tout de suite, mais il est très vite repassé devant moi", a-t-il pouirsuivi. "Je suis resté avec lui jusqu'à mon deuxième relais, quand je me suis retrouvé avec Maldonado entre nous, ce qui m'a fait perdre un peu de temps, puis je l'ai rattrapé à nouveau et nous avons continué à bien nous bagarrer. Quand il s'est arrêté une troisième fois pour mettre ses pneus 'tendre', j'ai saisi l'occasion de bien gérer mes pneus pour rester devant lui, mais avec ses pneus neufs il m'a facilement rejoint et j'ai dû me battre pour rester devant lui. Il m'a doublé à deux virages de la fin mais finalement (à cause du drapeau à damier agité au 55e tour, par erreur) je conserve ma place donc je suis heureux. C'est une bonne manière de terminer les quatre GP lointains du début de saison".

Jules Bianchi (Marussia), aux essais samedi

Jules Bianchi (Marussia), aux essais samediAFP

0
0