Formule 1
Grand Prix de Grande-Bretagne

Hülkenberg : "Les dernières 24 heures ont été un peu folles et sauvages"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Nico Hülkenberg (Racing Point)

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
31/07/2020 à 18:23 | Mis à jour 31/07/2020 à 18:53
@ThePiranhaClub

GRAND PRIX DE GRANDE BRETAGNE - Appelé à la rescousse par Racing Point jeudi après-midi, Nico Hülkenberg a vécu une course contre-la-montre intense pour retrouver sa place en Formule 1, dans le baquet de Sergio Pérez, à l'occasion des premiers essais à Silverstone.

Un casque plaqué contre la protection de cockpit pendant les essais libres 2... Pas de doute, Nico Hülkenberg est bien à bord de la Racing Point de Sergio Pérez. L'Allemand opère un retour forcément laborieux en Formule 1, remplaçant au pied levé de Sergio Pérez qui aurait - l'intéressé ne parvient pas à éteindre la rumeur - passé quelques jours en mode festif en Sardaigne, hors de la "bulle" sanitaire telle que la FIA l'exige, avant le Grand Prix de Grande Bretagne.

"Chez Racing Point, le joli carrosse rose risque de se transformer en citrouille"

00:05:28

Saison 2021

Vettel, l'affront d'un déclassement à surmonter

30/07/2020 À 20:57

Remplacé en 2020 par Esteban Ocon chez Renault, Nico Hülkenberg n'avait pas de programme sportif cette saison, et plus l'habitude d'encaisser les G des accélérations latérales dans Copse ou l'enchaînement Magotts-Becketts-Chapel. Son cou n'a pas tenu et le réveil risque d'être pénible samedi. Mais "Hulk" est là, tel qu'il l'a toujours été, pour son écurie de toujours. Qu'il a connue indienne en 2012, 2014, 2015 et 2016, avant son passage sous la bannière Stroll.

Nico Hülkenberg était, dans l'espoir d'un coup de fil, le réserviste ignoré de Racing Point, l'écurie qui n'en avait curieusement pas nommé cette saison. Ni même par précaution face à la crise de coronavirus. Jeudi, le temps s'est accéléré. "Checo" forfait, l'équipe l'a convoqué à Silverstone pour lancer la course contre la montre consistant d'abord à payer sa super-licence afin de pouvoir l'inscrire à la quatrième manche du Mondial 2020. Et peut-être même la cinquième épreuve, celle du 70e anniversaire de la création du Mondial le 9 août, si la quarantaine de Pérez s'étale sur dix jours et non pas sept.

Deux Top 10

A l'usine, basée à un jet de pierre de la piste, on lui a trouvé une combinaison et bricolé un baquet... Dans les deux cas, Lance Stroll et son mètre 82 ont été d'un précieux secours. Nico Hülkenberg est juste deux centimètres plus grand - une différence qui se ressent quand même - et deux bout de scotch ont suffi pour dissimuler le patronyme du Canadien et son drapeau à la feuille d'érable. Pour le siège, ce fut plus artisanal : on a pris une moitié haute de celui de Stroll pourt gagner du temps et moulé une partie basse.

"Les dernières 24 heures ont été un peu spéciales, folles et sauvages, a-t-il expliqué. A 16h30, jeudi, on m'a appelé, j'ai pris un avion pour venir, faire mon baquet à 2h du matin, du simulateur à 8h, pendant une heure, et un peu de travail de préparation. La nuit a donc été courte mais ça en valait le coup." L'ex-pilote du Losange a ensuite attendu le résultat négatif de son test Covid-19 pour pouvoir entrer dans l'enceinte du circuit anglais, un quart d'heure avant le début des essais, à 11h locales. C'était juste ce qu'il fallait pour foncer vers le garage de Racing Point et voir à nouveau la vie en rose.

En piste, il a commencé par trois sorties en pneus "tendre" pour reprendre ses repères. Il n'était pas nécessaire de le placer dans une configuration optimale à cette fin puisqu'il a signé ensuite, au cours de ses deux runs en "medium", le 9e meilleur tour à 1"170 de Max Verstappen (Red Bull), et à seulement 0"588 de Lance Stroll.

Dans l'après-midi, son tour en mode "qualification" lui a valu de signer à nouveau le septième temps, à 0"636 de son coéquipier, le plus rapide. "Mon corps va s'en souvenir samedi matin, et dimanche aussi, a-t-il dit. C'est évidemment un énorme challenge, mais je ne suis pas intimidé."

Grand Prix de Grande-Bretagne

"Red Bull est un endroit où il ne fait pas bon être en faiblesse"

IL Y A UN JOUR
Grand Prix de Grande-Bretagne

"Ce fameux point du meilleur tour ne produit ni spectacle ni dépassement"

04/08/2020 À 19:40
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix de Grande-Bretagne
Partager avec
Copier
Partager cet article