Ferrari avait assuré que la boîte de vitesses de Charles Leclerc était en bon état ce dimanche matin, le premier tour de Charles Leclerc sur le circuit de Monaco a semble-t-il prouvé le contraire. Alors qu'il sortait du tunnel menant à la nouvelle chicane, le pilote de la Scuderia a lâché un "non, non, non..." qui en disait long à la radio. Au ralenti, il a ramené sa Ferrari aux stands avant d'en sortir quelques minutes plus tard. Non seulement, il a perdu le bénéfice de sa pole position, mais en plus, il ne prendra même pas le départ de sa course, à domicile, où il est décidément maudit.
Quelques minutes avant le départ, Ferrari a indiqué que c'est l'arbre de roue gauche qui a cédé dans le tour de mise en prégrille.
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57
Leclerc regrettera longtemps cette petite erreur dans le premier "S" de la piscine. Tapant le rail à l'intérieur, il a été heurter le suivant à l'extérieur. Certes, cette erreur lui offrait indirectement la pole position alors qu'il était propriétaire du meilleur temps, mais elle a des conséquences terribles désormais. Ferrari aurait pu choisir de changer la boîte de vitesses, auquel cas le pilote aurait été rétrogradé de six places sur la grille, mais elle a finalement pris un risque. Qui n'a pas payé donc.
C'est Max Verstappen (Red Bull) qui va s'élancer en première position, mais pas en pole, car il restera sur la deuxième place de la grille de départ. Toujours est-il qu'il a une superbe carte à jouer avec la voie libre et alors que son adversaire, Lewis Hamilton (Mercedes), ne s'élance que depuis la quatrième ligne (7e).
Suivez la course en direct
Grand Prix de Monaco
"Prisonnier à Monaco, Hamilton a été de mauvaise foi"
25/05/2021 À 16:57
Grand Prix de Monaco
L'imbroglio Leclerc lors de la qualification à Monaco aurait pu être évité avec une "super pole"
25/05/2021 À 16:45