Pour l'instant, c'est le statu quo. Ou le sursis. "Une première inspection de la boîte de vitesses n'a pas révélé de dommages sérieux", a indiqué la Scuderia Ferrari samedi, plus de trois heures après la fin de la qualification du Grand Prix de Monaco. Sans écarter du changement de transmission tant redouté par Charles Leclerc, qui le ferait rétrograder de cinq places au mieux, ou l'obligerait à partir des stands au pire.
Le film de la qualification
Dans le choc, la boîte de vitesses a peut-être subi des dommages non apparents qui nécessitent des investigations supplémentaires que l'usine va sans doute mener avec des moyens que l'équipe n'a pas surplace, en Principauté.
Grand Prix de Monaco
Une pole aidée par un crash : Leclerc refuse la théorie du complot, Verstappen et Sainz enragent
22/05/2021 À 17:23
"De nouveaux contrôles seront effectués demain pour décider si la même boîte de vitesses peut être utilisée", a ajouté l'écurie italienne. Qui ignore donc si sa SF21 n°16 partir en tête de la cinquième manche du Mondial, dimanche à 15h.
Samedi, Charles Leclerc a acquis sa huitième pole position en carrière, sa première depuis le Grand Prix du Mexique, avant même la fin de la Q3, à ses dépens, en provoquant l'arrêt de la séance au drapeau rouge suite à un accident au esse de la piscine.
Grand Prix de Monaco
Le format du Grand Prix de Monaco changera en 2022
22/09/2021 À 17:36
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57