Sebastian Vettel a tenté tout ce qui était possible. Il devait passer Max Verstappen (Red Bull), il l'a fait dans le premier tour pour devenir le premier poursuivant de Lewis Hamilton (Mercedes). Il lui fallait ensuite jouer la carte de la stratégie pour faire chanceler leader britannique. Et il s'est exécuté, dans tous les sens du terme.
Ça n'avait rien de très logique de stopper dès le 15e tour mais il n'y avait aucune autre possibilité de provoquer Lewis Hamilton. Le pari s'est transformé en double échec, finalement. Trois tours plus tard, Verstappen ressortait de la pitlane devant lui. Définitivement.
Grand Prix du Canada
Bonus-malus : Verstappen trop fort, Sainz trop tendre, Alonso capricieux
20/06/2022 À 01:09
Lewis Hamilton vainqueur, l'Allemand de la Scuderia a donc décroché de dix points supplémentaires au championnat. Quarante longueurs à remonter en six courses, ça n'a mathématiquement rien d'impossible. Mais en pratique, Ferrari est embarquée dans une spirale négative. Quatre défaites en cinq courses, c'est une tendance lourde.

"Nous n'étions pas assez rapides"

"Avec la façon dont nous avons couru, nous n'avions aucune chance. Il est évident que ce que nous avons tenté n'a pas marché, a lâché Vettel à chaud, à l'arrivée. Red Bull a très bien réagi et nous a passés. C'est dommage d'avoir perdu la deuxième place. Dès lors, la priorité a été de garder la troisième place."
Il a néanmoins lutté pour tenir ses "ultra tendre" sur 46 tours, dans l'incertitude d'un retour de Valtteri Bottas, sur la seconde Mercedes. "Je n'étais pas très confiant d'y arriver. Ce fut surprenant de voir Valtteri incapable de tenir (avec des 'tendre') ; il galérait plus que moi", a-t-il commenté.
https://i.eurosport.com/2018/09/16/2420100.jpg
"Il est évident que nous n'étions pas assez rapides dans cette course et nous avons besoin de comprendre pourquoi, a-t-il repris. Lewis a dit qu'il ne s'attendait pas à nous prendre dix points, et nous ne nous attendions probablement pas à en perdre dix. Nous n'avons jamais cru que nous avions une voiture bien plus rapide, comme certains le disaient. Je ne pense pas que nous devions redouter l'un des circuits restants. Nous ne devons pas redouter ce qui est à venir", a-t-il conclu.
Grand Prix du Canada
Verstappen, tout ce qui sépare le loup de la meute
19/06/2022 À 21:21
Grand Prix du Canada
Verstappen en mode karting : l'occasion était trop belle
18/06/2022 À 22:35