"Nous avons eu la confirmation que l'autodrome international d'Interlagos accueillera le Grand Prix du Brésil de F1 pour les cinq prochaines années", a déclaré le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo en conférence de presse. Un nouveau contrat de cinq ans avec le groupe américain Liberty Media, promoteur de la F1, doit être signé prochainement par le maire de Sao Paulo Bruno Covas, a précisé M. Doria.
Les organisateurs du championnat du monde de Formule 1 n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de confirmation de l'AFP. Le contrat actuel entre la F1 et Interlagos expire cette année et le GP du Brésil n'a pas eu lieu cette saison en raison de la pandémie de Covid-19.

Hamilton retraité ? Les scénarios de la réaction en chaîne sur le marché des transferts

Grand Prix du Brésil
Gasly sur Interlagos 2019 : "Etre devant Lewis Hamilton, c'était fort en émotions !"
26/05/2020 À 07:45
Avant même cette annonce du gouverneur, la course à Sao Paulo avait été inscrite mardi au calendrier provisoire de la F1 en 2021. L'idée de réaliser le Grand Prix du Brésil à Rio l'an prochain avait été écartée, les travaux du nouveau circuit n'ayant pas encore commencé puisque le groupe Rio Motorsports, à la tête du projet, est dans l'attente d'une licence environnementale.
Ce projet est très controversé, car il impliquerait de raser 200 hectares de forêt tropicale, soit près de 180.000 arbres, près du parc olympique de Deodoro, qui a accueilli les épreuves de canoë slalom et de BMX aux JO-2016.

Un projet à Rio très controversé

Fin octobre, l'Inea, organe public de protection de l'environnement de l'Etat de Rio, a rendu un rapport défavorable à la construction d'un autodrome à cet endroit. Ce document devrait peser dans la décision d'une commission de concéder ou non une licence environnementale, lors d'une réunion qui pourrait avoir lieu dans les semaines à venir.
Le projet est fortement soutenu par le maire de Rio, Marcelo Crivella, et le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, dont le gouverneur de Sao Paulo Joao Doria est un des principaux adversaires politiques.

"Hamilton flottait au-dessus de la piste, c'est celui qui m'a le plus impressionné dans ma carrière"

Sollicité par l'AFP, Rio Motorsports a assuré que les démarches pour l'obtention d'une licence environnementale allaient se poursuivre malgré l'annonce de M. Doria et que le circuit pourrait accueillir des courses d'autres disciplines, comme la Moto GP.
En octobre, le sextuple champion du monde de F1 Lewis Hamilton, fervent défenseur de l'environnement, s'était dit opposé au projet de construction de ce nouveau circuit.
Grand Prix du Brésil
Sainz en mode Playstation : revivez sa remontée fantastique de 20e à 3e
18/11/2019 À 22:10
Grand Prix du Brésil
1"82 pour changer 4 pneus : Red Bull améliore son record du pitstop le plus rapide
18/11/2019 À 17:26