Getty Images

Hamilton : "Je n'ai aucune idée d'où ils tirent ça"

Hamilton : "Je n'ai aucune idée d'où ils tirent ça"

Le 16/11/2019 à 23:45Mis à jour Le 17/11/2019 à 01:37

GRAND PRIX DU BRESIL - Lewis Hamilton et Valtteri Bottas (Mercedes) se voyaient mieux que figurants dans la bagarre pour la pole position, samedi. Il ne leur reste plus qu'à montrer en course le même rythme que lors de la simulation de vendredi.

Ambiance de défaite post-qualification chez Mercedes. Samedi à Sao Paulo, ni Lewis Hamilton ni Valtteri Bottas n'ont été des candidats crédibles à la pole position du Grand Prix du Brésil. Le circuit semblait pourtant correspondre à ce mélange de secteur sinueux (le 2) et de portions réclamant de la puissance (le 1 et le 3) qu'apprécie leur Flèche d'argent.

Dans un ultime effort, le Britannique a arraché la troisième place sur la grille à Sebastian Vettel (Ferrari), à 0"191 du poleman Max Verstappen (Red Bull), tandis que le Finlandais a tout juste contrôlé Alexander Albon (Red Bull) pour réserver le cinquième emplacement. Dimanche à 14h10 locales, 18h10 françaises, ils prendront le départ en pneus "tendre" pour 71 tours de 4,309 km.

"Nous savions que cela serait serré, mais au bout du compte nous n'avions pas le rythme pour faire la pole position, a constaté Lewis Hamilton. Nous avons été très rapides en essais libres 3 mais en arrivant en qualif, les Red Bull et les Ferrari avaient une super vitesse et nous perdions pas mal en ligne droite."

"Ils (Red Bull) sont rapides dans le secteur du milieu, ils ont manifestement toujours le même niveau d'appui mais de toute évidence aussi plus de puissance ce week-end. Et vu l'altitude, je n'ai aucune idée d'où ils tirent ça."

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix du Brésil 2019

La simulation de vendredi a priori pas pertinente

"J'ai insisté et mon dernier tour a été aussi bon qu'il pouvait l'être pour nous : il n'y avait plus rien à tirer de ma voiture, a poursuivi le sextuple champion du monde. Je suis content de moi, ça va me permettre de lutter pour la victoire. Notre allure sur long run était bien vendredi, cela a été l'un de nos points forts de l'année. Ça va être dur pour tout le monde car la température de piste va potentiellement flirter avec les 50 degrés, ce que nous n'avons pas vu de tout le week-end. J'en étais conscient quand j'ai réglé ma voiture. J'espère donc que ça va marcher."

"Il restait peut-être quelques centièmes dans la voiture mais pas assez pour prétendre à la pole position", a admis Valtteri Bottas.

"Le résultat peut être décevant, ce n'est pas le genre de positions de grille dont nous pouvons être satisfaits, a avoué James Allison, le directeur technique. Nous espérions mieux après des essais libres 3 corrects, mais nous n'avons pas été capables de reproduire ça en qualification." "Nous avons éclipsé les autres en rythme de course vendredi, mais c'était sur une piste assez fraîche, ce n'est donc pas un très bon indicateur de ce qui va se passer", a conclu le Britannique.

Sebastian Vettel (Ferrari), Max Verstappen (Red Bull) et Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix du Brésil 2019
0
0