Les pilotes en colère

Les pilotes en colère
Par Eurosport

Le 23/01/2009 à 12:40Mis à jour

Alors que le prix de la superlicence connait une nouvelle hausse cette saison, l'Association des pilotes de Grand Prix (GPDA), a demandé à l'ensemble du plateau de ne pas signer ni payer la licence. Explications.

Le conflit est à nouveau latent. Après une première alerte en début de saison dernière au cours de laquelle les prix de la superlicence avaient augmenté de manière vertigineuse, le conflit s'est de nouveau déclaré. Pour tenter de comprendre le problème il faut d'abord savoir que chaque saison, les pilotes doivent payer une cotisation afin d'obtenir leur superlicence, obligatoire pour rouler en Formule 1. L'an passé les tarifs étaient passés de 1725 euros plus 456 euros par points au championnat à 10 000 euros plus 2000 euros par point. Cette hausse spectaculaire avait été justifiée par Max Mosley, président de la FIA, par l'augmentation des coûts liés à la sécurité des pilotes. "Nous dépensons une fortune pour la sécurité et la plupart de ces sommes sont au bénéfice des pilotes", avait-il alors affirmé sur le site d'Autosport.

La FOTA en dernier recours

Cette fois-ci, les instances dirigeantes de la F1, en premier lieu desquelles la FIA, ont justifié cette hausse par la seule inflation. Une décision visiblement difficile à avaler pour les pilotes qui n'entendent pas en rester là. L'Association des pilotes de Grand Prix (GPDA) a ainsi demandé que les augmentations soient annulées et a appelé les pilotes à ne pas signer ni payer leur licence jusqu'à ce que la situation se décante.

Mais à l'heure où les discussions sur la réduction des coûts poursuivent leur chemin, il n'est pas certains que la FOTA ait réellement envie de s'offrir un conflit avec la FIA. Quoiqu'il en soit les prochaines semaines risquent d'être chargées pour chacune des parties, chacun essayant de grignoter toujours un peu plus la part du gâteau.

0
0