Michael Schumacher a admis dans la presse jeudi qu'il avait été surpris que les problèmes et ennuis mécaniques qu'il a rencontrés lors du championnat du monde 2010 aient épargné son coéquipier chez Mercedes, Nico Rosberg. "Le pilote le plus rapide sert de référence à l'autre. Tu regardes ses données, mais chez toi, le même pilotage ne fonctionne pas pareil", a expliqué l'Allemand au magazine allemand Auto, motor und sport.

"Après coup, il y a des choses : sur ma voiture, l'échappement était des fois si chaud que le dessous de la monoplace était brûlé ou alors le F-duct se déclenchait à des endroits où il ne devait pas", a poursuivi le septuple champion du monde, 9e du championnat 2010 avec 72 points, contre 142 à son jeune compatriote. "Schumi" a révélé qu'il avait eu des problèmes avec le F-duct lors des Grands Prix de Belgique et du Japon, "mais je n'en ai pas parlé publiquement, j'ai préféré en discuter en interne", a-t-il expliqué. Le vétéran de 41 ans a reconnu qu'il avait alors haussé le ton avec les responsables de son écurie : "J'avais des problèmes et Nico pas. J'ai dit à Norbert [Haug] et Ross [Brawn] qu'il était temps de trouver les explications". A cette époque, il avait laissé les médias perplexe en précisant que "les voitures n'étaient pas les mêmes."

Grand Prix de Hongrie
Hamilton "humble", la W11 "pas sur des rails" : Mercedes minimise son exploit
18/07/2020 À 18:31

Pour expliquer son retour décevant - une 4e place pour meilleur résultat - Schumacher a évoqué son absence des paddocks pendant trois ans ("J'ai 41 ans, plus 25 ans") et le fait que la monoplace 2010, développée en partie par Honda avant le rachat de Brawn GP par Mercedes, était "un compromis". Il s'est toutefois montré confiant pour la saison 2011: "Nous serons clairement dans une meilleure configuration grâce à l'énorme engagement de Mercedes". "Nous allons faire un énorme pas en avant et, si tout se passe bien, gagner des courses", a-t-il conclu.

Formule 1
La F1 et Ferrari rendent hommage à Schumacher pour son 50e anniversaire
03/01/2019 À 13:45
Grand Prix de Belgique
F1 Classique - Schumacher : "Je ne pensais pas qu'une F1 était si facile à piloter"
24/08/2018 À 17:25