Ferrari S.p.A.

Ferrari ne lève pas l'option Massa

Ferrari ne lève pas l'option Massa
Par Eurosport

Le 27/07/2012 à 16:41Mis à jour Le 27/07/2012 à 18:46

Chez Ferrari, Felipe Massa est plus proche que jamais de la sortie. Et pour 2013, l'hypothèse Heikki Kovalainen (Caterham) vient de surgir.

Juste avant le déplacement hongrois, Ferrari a une nouvelle fois assuré publiquement son soutien à Felipe Massa. Par contre, il en est tout autrement en coulisses. L'écurie italienne pouvait lever sa première option 2013 sur son pilote brésilien le 26 juillet, au plus tard. Elle ne l'a pas fait, indique ce vendredi Autosprint. Pour autant, "cela signifie tout et rien, car l'an dernier, alors qu'il y avait une clause de sortie, l'équipe avait tenu en haleine le Brésilien jusqu'au bout, le signant à la fin de la saison", s'empresse de rappeler l'hebdomadaire italien.

Plus intéressant, Autosprint avance pour Massa l'hypothèse du second baquet de la Williams. Bien illusoire sachant que le Pauliste n'a jamais apporté d'argent en F1 et que Toto Wolf, nommé mardi directeur exécutif du conseil d’administration de l'écurie anglaise, manage et pousse pour la titularisation du Finlandais Valtteri Bottas, qui a encore tourné vendredi matin.

Pour remplacer Felipe Massa, titulaire à Maranello depuis 2006, nos confrères transalpins continuent de nommer Jenson Button, engagé avec McLaren en 2013 et 2014. Ils évoquent des "sources proches" du siège rouge rappelant "qu'il y a des pilotes, en activité, considérés liés par contrat mais qui ne le sont pas réellement". Cependant, on voit mal le champion du monde 2009 sortir de son giron britannique après des expériences à Grove (Williams), Enstone (Benetton), Brackey (BAR, Honda, Brawn) et Woking (McLaren). Qui plus est pour se mettre au service du très exclusif Fernando Alonso, qui doit être considéré comme le véritable patron de l'équipe.

Kovalainen, l'intermittent idéal ?

Plus sûrement, Nico Hükenberg et Paul di Resta ont été sondés. Mais l'Allemand comme son équipier écossais de Force India ne sont pas disposés à casser un lien patiemment tissé avec Mercedes pour de la figuration. La piste Sergio Pérez (Sauber) reste bien plus crédible. Néanmoins, aller chez Ferrari pour une ou deux saisons au maximum pour faire le tampon n'enchante visiblement pas non plus le Mexicain de Sauber. Ou alors comment expliquer, selon Autosprint, le contact établi avec Heikki Kovalainen ? Le Finlandais répète qu'il est en fin de bail chez Caterham et atteste avoir digéré ses années McLaren (2008, 2009). Et s'estime "aussi bon" qu'à cette époque où il avait été laminé par Lewis Hamilton.

A presque 31 ans, le Nordique, vainqueur en Hongrie en 2008 suite à une casse moteur de… Felipe Massa, doit certainement réfléchir à franchir le pas. Autre fait à noter, il n'ira pas chez Sauber. Le père fondateur de l'écurie helvète l'a révélé au journal milanais.

0
0