Renault Sport

Williams fait monter les enchères entre Robert Kubica et Sergey Sirotkin

Williams fait monter les enchères entre Kubica et Sirotkin
Par F1i

Le 17/12/2017 à 00:05

Une rumeur prêtait à Williams l'intention d'officialiser Sergey Sirotkin pour 2018, vendredi. Il n'en a rien été. Pourquoi ? Peut-être pour laisser le temps à Robert Kubica revenir dans le jeu avec des arguments sonnants et trébuchants.

Contrairement à certaines rumeurs, Williams n'a pas communiqué vendredi sur le choix du pilote qui épaulera Lance Stroll en 2018. Des médias russes avaient annoncé que Sergey Sirotkin serait confirmé ce vendredi par Williams, mais force est de constater qu'il n'en a rien été. Le contrat avec le rookie serait pourtant en bonne voie grâce au soutien de SMP, la structure des frères Rotenberg, dont l'apport s'élèverait à 15 millions de dollars par an pour deux saisons, avec une troisième en option.

Le clan Kubica n'aurait cependant pas renoncé et le report par Williams de cette annonce au mois de janvier 2018 (sans autre précision) laisse à penser que l'écurie britannique se contente de faire monter les enchères.

Paddy Lowe, le patron technique et actionnaire du team Williams, avait indiqué à Abou Dhabi que la sélection du successeur de Felipe Massa serait basée uniquement sur la performance. Même si l'équipe possède maintenant de nombreuses données récoltées à Yas Marina, la comparaison des chronos réalisés par Sirotkin d'une part et Robert Kubica d'autre part reste compliquée par des conditions de piste pas toujours semblables.

Sergey Sirotkin (Renault) au Grand Prix de Hongrie 2017

Nul doute néanmoins que l'élément économique pèsera lourd dans la balance pour une écurie en déclin depuis maintenant deux saisons, avec la perpective de devoir affronter l'année prochaine la concurrence directe de Renault et de McLaren : de la cinquième place au classement des constructeurs, Williams pourrait aussi bien sombrer en septième position dans cette hiérarchie au terme du championnat 2018 avec les conséquences financières que l'on devine.

On est donc curieux de connaître l'argumentation de l'équipe anglaise quand elle annoncera son line-up en janvier. Le fait que la direction du team ait décidé de s'accorder un temps de réflexion supplémentaire prouve sans doute que le choix n'est pas encore totalement déterminé, entre critères sportifs et paramètres économiques.

0
0