Getty Images

Leclerc, une ascension fulgurante sur les traces de Prost, Senna, Schumacher ou Vettel...

Leclerc, une ascension fulgurante sur les traces de Prost, Senna, Schumacher ou Vettel...

Le 12/09/2018 à 09:57Mis à jour Le 12/09/2018 à 11:24

FORMULE 1 - Charles Leclerc n'aura donc passé qu'une saison chez Sauber avant de rejoindre Ferrari au mérite. Par le passé, neuf surdoués ont obtenu une telle promotion, avant de la confirmer par un titre (ou plus) de champion du monde. Une belle lignée qui ne peut qu'inspirer le Monégasque.

1952 : Mike Hawthorn

Quatrième pour son premier Grand Prix, à Spa-Francorchamps, avec une modeste Cooper Bristol. Troisième à Silverstone, puis quatrième à Zandvoort… Ses débuts ne passent pas inaperçus et il se fait enrôler pour la saison suivante par Enzo Ferrari. Ecurie avec laquelle il signe le premier titre de champion du monde d'un Britannique, en 1958.

1978 : Nelson Piquet

Une course avec Ensign, trois avec McLaren et le voilà déjà chez Brabham pour la fin de la saison, en successeur désigné de Niki Lauda. Le Brésilien y sera champion avec l'écurie de Bernie Ecclestone en 1981 et en 1983. Avant un troisième sacre avec Williams en 1987.

1980 : Alain Prost

Sixième pour son premier Grand Prix à Buenos Aires, puis cinquième dans la foulé à Sao Paulo. Le Français brille avec la peu fiable et même dangereuse McLaren. Des accidents et des blessures finissent de le convaincre de passer chez Renault. Trois années mal terminées. C'est avec l'écurie de ses débuts qu'il touchera le Graal en 1985. Puis en 1986 et 1989. Avant un "one shot" avec Williams en 1993.

1984 : Ayrton Senna

La Toleman est dessinée par le brillant Rory Byrne qui sera le véritable artisan des succès d'un certain Michael Schumacher chez Ferrari une quinzaine d'années plus tard. Mais ce n'est pas facile d'avancer avec l'asthmatique moteur Hart. Trois podiums et quelques belles qualifications attestent le génie du Brésilien. Qui éblouira dès la saison suivante avec Lotus avec de franchir l'ultime étape de la gloire avec McLaren en 1988, 1990 et 1991.

Ayrton Senna (Toleman) - Grand Prix de Monaco 1984

1991 : Michael Schumacher

L'Allemand fait ses classes en Endurance avec Mercedes et commence à tourner en rond quand son manager saisit l'opportunité de l'emprisonnement de Bertrand Gachot pour louer sa Jordan au Grand Prix de Belgique. Entrée en scène fulgurante et promotion dès la course suivante chez Benetton. Bonne pioche : il sera couronné dans l'équipe de Flavio Briatore en 1994 et 1995. Avant - autre pari gagnant - de rejoindre Ferrari pour cinq étoiles de plus.

1992 : Damon Hill

La persévérance récompensée : six non qualifications avec Brabham avant deux Grands Prix qui le font passer pour un héros. Il teste en parallèle chez Williams et la retraite de Nigel Mansell fait le reste en 1993. Le successeur de "Big Nige" sera couronné en 1996.

2001 : Kimi Räikkönen

Du karting puis 22 courses en monoplace avant de débuter avec Sauber en F1. Quatre Grands Prix probatoires plus tard, il obtient sa superlicence définitive. Quelques courses encore et McLaren rachète son contrat pour préparer la suite de Mika Häkkinen. Mais c'est avec Ferrari qu'il sera champion, en 2007.

Kimi Räikkönen au volant de la McLaren en 2006

Kimi Räikkönen au volant de la McLaren en 2006From Official Website

2001 : Fernando Alonso

Une saison pour découvrir la F1 avec Minardi, une autre pour tester chez Renault. Titulaire en 2003, champion en 2005 et 2006.

2007 : Sebastian Vettel

Prêté à BMW Sauber pour un GP, il finit la saison avec Toro Rosso. L'exploit d'une victoire environ un an après son entrée en Mondial lui offre une promotion chez Red Bull en 2009 qui ne faisait guère de mystère. Pour quatre titres de 2010 à 2013.

2018 : Charles Leclerc

Moins d'un an de F1 chez Sauber et quelques Q3 et Top 10 primés, il incarne la relève de Kimi Räikkönen chez Ferrari. Plus jeune pilote de Maranello depuis le Mexicain Ricardo Rodriguez (19 ans) en 1961. Qui sera fauché par le destin avant de s'approcher de son rêve.

Charles Leclerc (Sauber Alfa Romeo), futur pilote Ferrari

Charles Leclerc (Sauber Alfa Romeo), futur pilote FerrariGetty Images

0
0