Formule 1
Saison 2019

Hamilton sprinter de la saison 2019 malgré les efforts de Leclerc

Partager avec
Copier
Partager cet article

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix d'Abou Dabi 2019

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
30/12/2019 à 22:00 | Mis à jour 01/01/2020 à 12:15
@ThePiranhaClub

FORMULE 1 - Nous avons fait le bilan des 21 séances de qualification de 2019 dans une grille-type de la saison. Lewis Hamilton est notre "sprinter de la saison" malgré cinq pole positions contre sept à Charles Leclerc (Ferrari) car, comme en course, il a fait preuve de régularité. La surprise ? Le sixième rang du débutant Lando Norris (McLaren).

Comme tous les ans, nous nous sommes posé la question de savoir quelle grille résumerait les 21 séances de qualification de l'année, et repris le barème en vigueur en attribuant, pour chaque grille de départ, un point à l'homme de la pole position, deux points à l'auteur du deuxième temps, etc…

Afin d'éviter qu'une contre-performance, une défaillance technique, un fait exceptionnel malencontreux ne fausse le score total d'un pilote, nous avons retiré ses quatre moins bons résultats du samedi. Pour chacun des 20 pilotes du Mondial, nous avons ainsi retenus les 17 meilleures places de grille.

Saison 2021

Vettel, l'affront d'un déclassement à surmonter

30/07/2020 À 20:57

Comme en 2018, Lewis Hamilton apparaît à la première place de cette grille-type que nous avons constituée pour résumer ce qui restera de tous ces samedis après-midi. Sur la route de son sixième titre, le Britannique a fait preuve de la régularité aux avant-poste qu'il faut avoir pour être un candidat à la consécration. Cependant, il n'a pas flambé : avec cinq pole positions, il n'a pas fini en tête des bilans, devancé par Charles Leclerc (Ferrari), auteurs de sept positions de pointe.

Crédité d'un total de 33 points (17 étant le minimum), le n°44 de Mercedes est parti 13 fois de la 1re ligne. Personne n'a fait mieux, et il n'a pas non plus connu de problème en qualification. Sa 5e place à Austin est son plus mauvais résultat de la saison, alors que tous ses rivaux ont été obligés de partir au moins une fois de la 15e fois de grille, voire au-delà.

Grosjean 13e

Avec cinq pole positions et 41 points, Valtteri Bottas lui a opposé une belle résistance. De fait, il complète logiquement la 1re ligne.

En 2e ligne, on retrouve Charles Leclerc (43 points) devant Sebastien Vettel (47), ce qui là encore est normal : le Monégasque est parti sept fois en tête de grille contre deux à l'Allemand, et il a dominé 10 fois contre 8 (trois incidents technique en qualification ont avorté leur duel) son prestigieux coéquipier.

Max Verstappen (57 points) doit donc se contenter de la troisième ligne malgré deux pole positions, alors que, beaucoup plus loin, Lando Norris (134 points) est la véritable surprise de notre classement. En effet, le débutant de McLaren souffle la sixième place au Français Pierre Gasly (140 points), qui a eu un manque à gagner évident en rétrogradant de Red Bull à Toro Rosso.

Le Top 10 refermé par Carlos Sainz, Daniel Ricciardo et Alexander Albon, on remarque la 13e place de Romain Grosjean, deux rangs derrière son coéquipier Kevin Magnussen.

En réponse à benoo7

Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à cette grille-type. Les résultats auxquels vous faites référence sur le site officiel de la F1 sont ceux à la fin de chaque séance de qualification. Ils ne tiennent pas compte des pénalités techniques (installation d'éléments moteur ou boîtes hors quota, disqualification) et sanctions disciplinaires (gêne d'un concurrent aux essais, non respect de la pesée...) qui entrent en jeu pour constituer la grille de départ. Notre grille-type tient compte de tout : résultat du samedi après-midi, sanctions techniques et sportives. Cette année encore, elles ont eu des conséquences importantes : rétrogradation de Hamilton en Autriche (et si on ne la compte pas on arrive à votre total de 32), perte de la pole position de Verstappen au Mexique, disqualifications de Räikkönen en Azebaïdjan et de Hülkenberg en Espagne pour voiture non conformes, etc... Dans ces deux derniers cas, je ne peux pas prendre juste les résultats "bruts" de Räikkönen et de Hülkenberg car ils les ont acquis dans des conditions illégales.

Tous les pilotes ont pris au moins une pénalité cette année, et seuls 2 GP n'ont pas occasionné de pénalité : Australie et Grande-Bretagne.

J'ai choisi d'accorder 1 joker tous les 5 GP pour être sûr d'écarter les aléas techniques et la malchance. 4 jokers, ça peut être 2 défaillances moteur et 2 loupés du pilote. 2 jokers, ce serait trop juste. 3 défaillances techniques pèserait par exemple trop dans le total d'un pilote candidat régulier à la pole position. Il marquerait 20 points au lieu de 1. 19 point pour l'ensemble des 21 GP, cela corresepondrait à la perte d'une place sur la grille. 4 jokers, c'est l'assurance d'écarter ce type de cas et par conséquent de fausser une partie de la grille.

Grand Prix de Hongrie

Hamilton a déjà (re)pris le pouvoir, Ferrari à la traîne : les classements généraux

19/07/2020 À 15:23
Grand Prix de Hongrie

Hamilton "humble", la W11 "pas sur des rails" : Mercedes minimise son exploit

18/07/2020 À 18:31
Dans le même sujet
Formule 1Saison 2019FerrariMercedesPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article