Ça continue de bouger chez Mercedes. Homme fort des derniers succès des flèches d'argent, James Allison quittera son poste de directeur technique au sein de l'écurie de Formule 1 allemande au début de l'été. L'ingénieur anglais devrait endosser un nouveau rôle de chef du Bureau technique, orienté vers le développement de nouvelles technologies pour le groupe Mercedes-Daimler.
Toto Wolff, le directeur de Mercedes Motorsport, n'a d'ailleurs pas manqué de saluer le travail colossal abattu par James Allison au cours de son mandat. "Depuis qu'il a rejoint Mercedes en 2017, James a été un leader technique exceptionnel pour notre équipe, et il a énormément contribué à notre performance : il allie une immense passion et détermination avec une expertise approfondie et un caractère moral exceptionnel."
Grand Prix d'Espagne
Mercedes en ordre dispersé : Russell vise les Ferrari et Hamilton la sixième place
21/05/2022 À 18:58
James Allison a succédé à Paddy Lowe en 2017 après trois années de domination et a formidablement relevé ce défi avec des innovations spectaculaires comme la direction à double axe (DAS en anglais) l'an dernier.

Elliott continue de gravir les échelons

Pour le remplacer, les septuples champions du monde Constructeurs en titre ont décidé de faire confiance à Mike Elliott, grand artisan des progrès aérodynamiques de l'écurie ces dernières saisons, en tant que nouveau directeur technique. Arrivé chez Mercedes en 2012, ce dernier poursuit donc son ascension au sein de l'équipe allemande. Pour son plus grand bonheur. "Je dois remercier Toto et notre entreprise de me faire confiance pour franchir le pas vers ce nouveau rôle. C'est un incroyable privilège de faire partie de cette équipe", a lancé l'ancien sociétaire de Renault et de McLaren.
Chez Mercedes, "rien ne se perd donc, tout se transforme ". Avec la promotion de Mike Elliott, l'écurie allemande continue ses ajustements pour perpétuer sa domination. Et anticipe d’ores et déjà les ribambelles de réglementations des années à venir.
Grand Prix d'Australie
Pole de Leclerc, galères de Verstappen et Hamilton : le GP en questions
09/04/2022 À 15:21
Saison 2022
Red Bull et Ferrari devant, Hamilton pessimiste : le bilan des essais à Bahreïn
12/03/2022 À 17:06