Alors que Mercedes commençait à écraser les Grands Prix de Formule 1 en 2014, la Formule E lançait son championnat. Il aura donc fallu atteindre six saisons de domination de la firme à l'Etoile, et le début de la Saison 6 de la formule électrique pour voir leurs destins se rejoindre. Vendredi sur le circuit de Diriyah, en Arabie saoudite, Mercedes débutera l'aventure du tout électrique, dans un championnat toujours plus relevé, puisque Porsche a décidé de rejoindre la compétition.
Pour la première dans l'histoire du sport automobile, les quatre grandes marques allemandes de prestige - Mercedes, Audi, Porsche et BMW - seront engagées officiellement dans un même championnat international.
Pour préparer son arrivée dans la catégorie, Mercedes s'est appuyé sur l'équipe HWA Racelab lors de la saison 2018-2019, et va bénéficier de l'expérience d'une saison de Stoffel Vanddorne, intégré à l'équipe allemande dès la fin de sa carrière en Formule 1 chez McLaren. Le Belge est associé pour cette Saison 6 à un autre ancien protégé de Woking, le Sud-Africain Nick de Vries, champion en titre de Formule 2.
Diriyah ePrix
Derrière un Sims iméprial, la bataille a fait rage dans le dernier tour
23/11/2019 À 14:25
https://i.eurosport.com/2019/11/21/2721457.jpg

Objectif : Des points

"Enfin, le jour est arrivé ! Nous avons travaillé dur les douze derniers mois pour définir le meilleur setup possible et atteindre la nécessaire régularité pour la course de nos débuts à Diriyah, explique Ian James, le directeur d'équipe de Mercedes-Benz EQ. Nous sommes conscients de notre statut de débutants. De surcroît, nous allons devoir apprendre rapidement de nos erreurs, car elles arrivent, et continuer de se développer en tant qu'équipe. Il s'agira d'apprendre aussi vite que possible. Pour nous, finir les deux premières courses dans les points serait évidemment fantastique."
"Tester c'est bien, mais c'est bon de se remettre en mode 'course' pour savoir où nous nous situons, a déclaré Stoffel Vandoorne. C'est difficile une quelconque prédiction. Nous essaierons de rester concentré sans faire d'erreur. Si nous y parvenons, nous aurons une chance d'obtenir un résultat correct."
"Je suis très excite à l'idée de courir en Formule E et de connaître notre état de forme, a lancé Nyck de Vries. Après les tests des dernières semaines, j'ai le sentiment que nous nous sommes bien intégrés ensemble."
Diriyah ePrix
Mercedes et Porsche arrivent, Vergne va continuer de se battre à armes égales
21/11/2019 À 13:10