Getty Images

HAND - Suède - Danemark, une question de fierté plus que de certitudes

Suède - Danemark, une question de fierté plus que de certitudes
Par AFP

Le 25/01/2018 à 22:26Mis à jour Le 25/01/2018 à 22:32

CHAMPIONNAT D'EUROPE - Alors que des doutes subsistent concernant la présence de son gardien Niklas Landin, le Danemark défie son voisin suédois, peu convaincant jusqu'ici. Plus que jamais, la rencontre entre les deux pays scandinaves est imprévisible.

Deux stars mais peu de certitudes. Le Danemark de Mikkel Hansen défie la Suède de Jesper Nielsen, ce vendredi (20h30) à l'Euro 2018 de handball, dans une demi-finale imprévisible entre voisins. "On veut gagner contre eux, c'est normal, on les connaît bien", a confié Hansen. "Ils sont nos voisins, donc, ça va être sympa", lui a répondu Nielsen, son coéquipier du Paris Saint-Germain. Les champions olympiques danois, bourreaux de la France en finale des JO de Rio, arrivent dans le dernier carré en ayant parfaitement géré le tour principal et avec un capital confiance au top.

Mais on ne peut jamais savoir à quoi s'attendre avec ces Danois, qui alternent les exploits et les ratés. Ainsi, cinq mois à peine après leur sacre olympique, ils étaient éliminés sèchement du Mondial en huitièmes de finale. Dans cet Euro, deux jours après avoir largement dominé la Hongrie au tour préliminaire, ils perdaient contre la République Tchèque d'un souffle.

Les Danois sans leur gardien, la Suède sans sa confiance ?

Et pour affronter la Suède, un doute plane sur la présence de leur gardien Niklas Landin, dont la compagne pourrait donner naissance à leur enfant à tout moment. "On aimerait qu'elle attende un petit peu pour qu'il reste ici avec nous, a souri Mikkel Hansen. Il est notre capitaine et à mon avis le meilleur gardien du monde. Il est difficile à remplacer."

Niklas Landin, gardien de but du Danemark à l'Euro 2018

Niklas Landin, gardien de but du Danemark à l'Euro 2018Getty Images

En face, les Suédois, recordman des victoires dans un championnat d'Europe (4), ont connu un parcours un peu chaotique. Après avoir réalisé l'exploit de battre la Croatie, chez elle, au premier tour, ils ont ensuite perdu deux matches. Surtout, ils restent sur une défaite contre la Norvège mercredi (28-25). "On a perdu deux fois, mais on sait de quoi on est capable, et je pense qu'on le montrera jeudi", affirme toutefois Nielsen.

0
0