L'équipe de France rebondit et maintient ses chances de qualification. Après leur déconvenue contre l'Islande samedi dernier, les Bleus ont été plus sérieux face au Monténégro ce lundi à Budapest et se sont imposés de neuf buts (27-36). Les Tricolores, emmené par Nikola Karabatic, élu homme du match, ont rapidement plié la rencontre au retour de la pause. Mercredi, les joueurs de Guillaume Gille et Erick Mathé joueront leur qualification pour le dernier carré contre les Danois, déjà qualifiés.
Le film du match
https://i.eurosport.com/2022/01/24/3296461.jpg
Handball
Porte de retour en équipe de France après "une période extrêmement délicate"
02/04/2022 À 11:26

La différence faite en seconde période

Comme face à l'Islande samedi dernier, l'équipe de France a, contrairement à ses habitudes de son début d'Euro, mis du temps avant de prendre le match en main. Dans un début de rencontre disputée et rythmée, les Bleus et les Monténégrins sont allés d'un but à un autre (5-5, 7e). Les joueurs d'Erick Mathé, sur le banc tricolore en l'absence de Guillaume Gille à l'isolement, ont profité de la disqualification de Vasko Sevaljevic pour une main au visage de Nikola Karabatic (13e) pour prendre une légère avance (9-11, 17e).
Seulement, Vincent Gérard également a vu rouge. Sorti de sa zone, le gardien français a touché Milos Vujovic et a donc été disqualifié par les arbitres suédois à son tour (18e). Ensuite, les Monténégrins ont profité des ballons adverses perdus et de la disette offensive française de presque sept minutes pour revenir au score (11-11, 24e). Un peu plus sérieux, les champions olympiques ont finalement bien terminé la première période et se sont offert un petit matelas de quatre buts, grâce à un but à trois secondes du buzzer de Nikola Karabatic, juste avant la pause (12-16).
https://i.eurosport.com/2022/01/24/3296488.jpg

Finir le travail face au Danemark

Au retour des vestiaires, l'équipe de France a rapidement pris le large. Profitant de ballons rendus par les Monténégrins, les Bleus, solides défensivement notamment grâce à un Karl Konan monstrueux et appliqués offensivement avec les perles de Dika Mem (7/10), n'ont cessé de creuser l'écart. Dans les cages, Wesley Pardin a fait une bonne entrée en réalisant plusieurs arrêts (8/24, 33%) à l'image du jet de 7 mètres de Milos Vujovic sorti de la main gauche sur sa ligne (44e). Finalement, les Tricolores se sont imposés de neuf buts (27-36) et ont tranquillement fait le plein de confiance avant sa première finale contre le Danemark mercredi.
Un match-couperet pour les demi-finales : mercredi, à 20h30, les champions olympiques affronteront les Danois, déjà qualifiés grâce à leur succès face aux Pays-Bas plus tôt dans la journée et devront s'imposer, ou au moins accrocher le match nul, pour se hisser dans le dernier carré. Les Islandais, tombés contre la Croatie ce lundi après-midi, eux, seront confrontés au Monténégro et n'auront pas le droit à l'erreur sinon les Bleus obtiendront automatiquement leur ticket pour le dernier carré.
Mais, pour le moment il ne faut pas se reposer sur les autres, les joueurs de Guillaume Gille et Erick Mathé, qui totalisent 6 points, doivent se mettre en tête de battre le Danemark, l'un des favoris de cet Euro 2022, dans ce qui s'apparente à une finale avant l'heure.
Championnat d'Europe
Bredouilles et frustrés, mais tournés vers l'avenir : "Cette équipe de France a de la gueule !"
30/01/2022 À 18:24
Championnat d'Europe
Un goût d'amertume pour conclure
30/01/2022 À 16:21