L'équipe de France ne tient pas sa revanche. Après les championnats du monde au Caire il y a un an, les Bleus s'inclinent une nouvelle fois contre la Suède en demi-finale (33-34). Malgré une entame de match parfaite, les Bleus ont été trop fébriles défensivement et ont laissé les Suédois, emmenés par des Gottfridsson, Carlsbogard et Palicka énormes, prendre l'avantage au score sans jamais les rattraper. Les champions olympiques joueront pour une médaille de bronze contre les Danois dimanche pendant que les Scandinaves affronteront les Espagnols en finale.
Les Bleus ont pourtant démarré fort. Très fort. Après avoir renversé le Danemark mercredi, les joueurs de Guillaume Gille ont semblé gonflés à bloc et ont pris une large avance (+4) en à peine six minutes (5-1). Les Suédois, eux, se sont réveillés peu à peu. À l'image de leur gardien, Andreas Palicka, de retour après trois matches manqués à cause du Covid-19.
Handball
Porte de retour en équipe de France après "une période extrêmement délicate"
02/04/2022 À 11:26

Nikola Karabatic entre trois joueurs suédois lors de la demi-finale du Championnat d'Europe opposant la France à la Suède, le 28 janvier 2022

Crédit: Getty Images

Moins précis lors des combinaisons en attaque, les Tricolores ont payé leurs exclusions temporaires (3 en première période) permettant aux Scandinaves, menés par un Jim Gottfridsson inarrêtable, de monter en puissance mais surtout à leur gardien d’inscrire trois buts dans le but vide français lors du premier acte. En plein doute, l'équipe de France s'est retrouvée menée à la pause (14-17).

Un réveil trop tardif

Au retour, l'équipe de France a semblé si proche mais à la fois si loin. Durant toute la seconde période, les Tricolores ont couru après le score sans jamais réussir à faire fondre cet écart de trois buts. Trop attentistes en défense, dans laquelle Jim Gottfridsson (9/10), Lucas Pellas (7/8) et Jonathan Carlsbogard (5/9) se sont amusés, les Bleus ont également manqué de gardiens performants pendant qu'Andreas Palicka brillait de l'autre côté du terrain (12/37, 33%).

Nikola Karabatic au duel avec Oscar Bergendahl lors de la demi-finale de l'Euro opposant la France à la Suède, le 28 janvier 2022

Crédit: Getty Images

Vincent Gérard et Wesley Pardin, entré pour quinze minutes après la pause, n'ont réalisé que quatre arrêts à eux deux sur 45 tirs scandinaves et n'ont été que la conséquence d'une défense inhabituellement trop perfectible. Dans les dernières minutes, les Bleus nous ont fait croire à un remake de leur remontée face au Danemark, mercredi. Grâce à un enchaînement de buts d'Aymeric Minne, l'équipe de France est revenue à un petit but (31-32, 56e) à quelques minutes de la fin.
Valentin Porte a, ensuite, reçu un carton rouge suite à un coup dans le cou de son adversaire (57e). Malgré la disqualification de leur capitaine, les Tricolores ont bataillé jusqu'à la fin pour tenter d'égaliser et ce fameux écart de trois buts a fini par fondre dans les dernières minutes. À dix secondes de la fin, Ludovic Fabregas a manqué son face à face contre Andras Palicka. Le réveil des Français a été trop tardif cette fois.
Championnat d'Europe
Bredouilles et frustrés, mais tournés vers l'avenir : "Cette équipe de France a de la gueule !"
30/01/2022 À 18:24
Championnat d'Europe
Un goût d'amertume pour conclure
30/01/2022 À 16:21