Pas de médaille pour l'équipe de France dans cet Euro 2022. Après une compétition forte en émotions, les Bleus s'inclinent face au Danemark dans le match pour la médaille de bronze au bout d'une prolongation mal gérée par les joueurs de Guillaume Gille (32-35). Après une bonne première période, les Tricolores, quatrièmes de ce championnat d'Europe, n'ont pas réussir à tenir les Danois, troisièmes. Si la déception est forte pour la France, les jeunes joueurs qui ont intégré ce groupe donnent beaucoup d'espoirs pour la suite.
Contrairement à mercredi, où le Danemark avait rapidement mené de quatre buts, l'équipe de France a bien lancé son match. Après la blessure au genou de Mathias Gidsel, contraint de sortir dès la 2e, les Bleus ont pris la tête au score sans jamais la lâcher. Ou presque. Grâce à une efficacité en attaque notoire et les arrêts de Vincent Gérard, qui a réalisé plus d'arrêts en 11 minutes (8) cet après-midi qu'en 120 face aux Danois, déjà, et à la Suède (3+4), les Bleus menaient de trois buts à dix minutes de la pause (12-9, 20e).
Handball
Porte de retour en équipe de France après "une période extrêmement délicate"
02/04/2022 À 11:26
Dans les dix dernières minutes du premier acte, les Bleus ont baissé en efficacité. Face à un Niklas Landin montant en puissance, l'équipe de France a connu ses premiers échec et a vu les Danois revenir petit à petit au score. Si les deux gardiens en grand forme ont terminé la première période à égalité avec douze arrêts chacun, sur 25 pour Gérard (48%) et sur 26 pour Landin (46%), les champions olympiques ont réussi à éviter de terminer dos à dos avec les champions du monde juste avant le buzzer grâce à un but de Ludovic Fabregas, le seul en trente minutes, à quatre secondes du buzzer (14-13).
https://i.eurosport.com/2022/01/30/3300589.jpg

Une seconde période et des prolongations mal gérées

Seulement, en seconde période, les joueurs de Guillaume Gille ont semblé dépassé. Dès le retour de la pause, les Danois ont gardé un certain rythme, là où les Français ont levé le pied. Quelques instants après la mi-temps, l'équipe de France a concédé un 5-0 en l'espace de quatre minutes et se sont retrouvés menés de trois buts (18-21, 41e). Comme mercredi, les Bleus, emmené par un Kentin Mahé de retour de Covid en forme (8/12) et élu homme du match, ont fait preuve d'un mental notoire et sont parvenus, grace un but égalisateur de Dika Mem et une bonne défense de Karl Konan dans la dernière minute, à emmener les Scandinaves en prolongation (29-29).
C'est à ce moment préci que les champions olympiques ont craqué. Si les trois premières attaques françaises n'ont pas abouti avec notamment un tir sur la barre de Dika Mem, Rasmus Lauge Schmidt et Jacob Holm ont, eux, pas tremblé face à Vincent Gérard (29-31, 63e). Finalement, les Bleus n'ont jamais réussi à relever la tête (32-35) et terminent cet Euro 2022 à la quatrième place, juste derrière les Danois, troisièmes, à l'inverse de mercredi où ils avaient chipé la première place du groupe 1 à ces derniers.

Bilan frustrant mais encourageant

"Cette compétition a été fondatrice et cette équipe de France a de la gueule" : si cette quatrième place est frustrante et décevante, les mots de Guillaume Gille montrent tout l'espoir qui entoure ce groupe. Avec les départs à la retraite de Luc Abalo, Michaël Guigou, Yann Genty et Luc Abalo ainsi que les blessures de Luka Karabatic, Elohim Prandi, Nadim Remili et Timothey N'Guessan, les Bleus devaient se (re)construire avec des jeunes joueurs lors de ce Championnat d'Europe en Hongrie et en Slovaquie.
Ajoutez à cela, les infections au Covid-19 de Kentin Mahé ou le rhume de Ludovic Fabregas, la tâche n'était pas simple. Pourtant, Aymeric Minne (35 buts), Yanis Lenne (18), Karl Konan, impressionnant en défense, Benoit Kounkoud ou encore Dylan Nahi ont répondu présent à Szeged puis à Budapest. Des nouvelles têtes qui auraient apprécié écrire une première ligne tricolore dans leur palmarès mais remplies de promesses pour la suite de l'équipe de France.
Championnat d'Europe
Bredouilles et frustrés, mais tournés vers l'avenir : "Cette équipe de France a de la gueule !"
30/01/2022 À 18:24
Championnat d'Europe
La bleusaille veut sa médaille : "Elle représenterait beaucoup pour ces gamins-là"
29/01/2022 À 17:28