Guillaume Gille, la victoire contre le Danemark a eu son lot de dramaturgie, comment expliquer la force mentale de cette équipe ?
Guillaume Gille : "L'état d'esprit depuis le début de cette aventure est excellent, que ce soit dans le travail ou dans les matches. La réflexion était simple. Soit on était dans la capacité d'amener ces Danois dans un 'money time' et d'inverser le rapport de force d'un match qui semblait nous échapper, soit on rentrait à la maison. Je crois que cette énergie de survie a généré beaucoup de bonnes choses dans un moment où les Danois ont eu l'impression d'avoir fait le job, ils avaient été sérieux. Au moment de l'emballage final, on est revenus avec beaucoup plus d'efficacité. C'est aussi la beauté du sport.
Championnat d'Europe
Les Bleues face aux Pays-Bas, la Macédoine du Nord et la Roumanie à l'Euro 2022
28/04/2022 À 17:13
Vous étiez encore isolé à cause du Covid, comment avez-vous vécu cette partie de loin ?
J'avoue qu'on a réussi à faire un peu de bruit entre chambres, entre covidés (Nicolas Tournat et Kentin Mahé sont également à l'isolement). Au moment où ça revient, il y a quelques cris qui ont été lâchés et de ma chambre et des chambres voisines. C'était une espèce d'union des Covidés à distance. C'est certain que c'est frustrant de vivre ça devant sa télévision car ce match on le démarre avec les intentions à l'inverse du plan qu'on avait prévu de mettre sur pied. ll y a beaucoup de frustration dans cette partie mais qui, en deuxième mi-temps, s'est envolée.
On arrive au moment où les histoires s'écrivent
Comment voyez-vous désormais cette demi-finale contre la Suède ?
On va faire face à un adversaire de grande valeur, qui lui aussi a eu ses problèmes et été touché par le Covid. On a une belle armada face à nous. Une revanche de la demi-finale du Mondial 2021 (perdue 32-26) ? La demi-finale de vendredi ne nous rendra pas celle perdue il y a un an en Egypte. On arrive au moment où les histoires s'écrivent. Notre adversaire est redevenu depuis quelques années une équipe dans le gotha des nations qui comptent avec une jeune génération très talentueuse. Mais les contextes sont différents. On était à cette époque dans une phase de prise en main du groupe, avec des incertitudes. On est arrivés un peu à court d'énergie et de carburant et on avait mal négocié cette demie avec la Suède qui nous avait dominés dans tous les secteurs. Aujourd'hui, on est centrés sur l'événement que l'on va vivre".
Championnat d'Europe
Déjà qualifiées pour l'Euro, les Bleues s'inclinent en République tchèque
20/04/2022 À 20:05
Championnat d'Europe
La Suède sacrée championne d'Europe vingt ans après
31/01/2022 À 11:25