Getty Images

La France s'impose face à la Serbie (32-21)

La France passe la seconde

Le 12/01/2019 à 21:57Mis à jour Le 12/01/2019 à 22:41

CHAMPIONNAT DU MONDE - Après une entame poussive face au Brésil, la France s'est montrée plus convaincante samedi à Berlin, contre la Serbie (32-21). Les Bleus ont démarré piano mais lorsqu'ils mis le pied sur le champignon en seconde période, les Serbes n'ont pas pesé lourd.

L’équipe de France monte en puissance. Victorieux dans la douleur du Brésil (24-22), vendredi à Berlin, les Bleus ont décroché un succès plus convaincant, ce samedi dans la capitale allemande, face à la Serbie (32-21). Encore poussifs durant les vingt premières minutes, ils se sont notamment appuyés sur une grosse défense et une bonne entrée de Nedim Remili (5 buts, à 5/7) pour s’assurer une victoire finalement aisée.

Didier Dinart et le staff des Bleus avaient opéré deux changements dans leur 7 de départ, par rapport au match face au Brésil, titularisant Vincent Gérard, qui avait fait des merveilles lors de son entrée en jeu vendredi, au poste de gardien, et Nicolas Claire, en demi-centre. Ce dernier n’a pas marqué de but, ni de point. En effet, l’entame de match française a été très laborieuse. Dika Mema a ouvert le score, mais les Bleus ont vite été menés (2-4) et ont dû attendre la 24e minute pour reprendre les commandes, sur un but de Remili (10-9).

7-1 au retour des vestiaires

Malgré une fin de premier acte intéressante, les Français n’ont compté "que" trois buts d’avance à la mi-temps, à la suite d’un jet franc miraculeux d’Ivan Mosic sur le gong, quasiment du milieu de terrain (15-12). Mais ils ont pris une marge beaucoup plus conséquente dès le début de la seconde période (22-13 à la 41e minute). L'écart n'a ensuite que peu fluctué, malgré une petite révolte serbe, emmenée par un Bogdan Radivojevic en grande réussite (6/6 au tir, 23-17 à la 46e minute).

Quid de Nikola Karabatic ?

Le prochain match de l'équipe de France, lundi face à la Corée (20h30), n’aura pas non plus des allures de grand test. Nikola Karabatic y participera peut-être. La star du handball français est arrivée à Berlin, ce samedi, et a assisté à la rencontre. Opéré du pied gauche le 19 octobre dernier, et pour l’instant "18e homme" en marge du groupe, Karabatic se testera à l’entraînement dans les jours à venir, et pourrait renforcer le collectif tricolore en cours de compétition.

Ludovic Fabregas, auteur de 5 buts face à la Serbie, lors de la victoire française 32-21 / Mondial 2019

Ludovic Fabregas, auteur de 5 buts face à la Serbie, lors de la victoire française 32-21 / Mondial 2019Getty Images

0
0