Getty Images

Mondial 2019 : Les Bleus ont mis du temps pour faire la différence contre la Corée (34-23)

Les Bleus ont mis du temps pour faire la différence

Le 14/01/2019 à 21:58Mis à jour Le 14/01/2019 à 22:30

MONDIAL 2019 - Challengée pendant près de 40 minutes par la sélection de Corée lundi soir à Berlin, l'équipe de France a fini par se détacher pour l'emporter 34 à 23, à l'occasion de son troisième match du tour préliminaire.

La France s'est largement imposée face à l'équipe de Corée unifiée à Berlin (34-23), mais le score ne reflète pas tous les soucis causés par l'équipe de Young Shin Cho aux joueurs de Didier Dinart pendant plus d'une mi-temps. Face à une équipe virevoltante et longtemps en réussite, la sélection sextuple championne du monde ne s'est pas totalement rassurée avant d'affronter l'Allemagne. Mais le principal est là, puisque la France a évité une mauvaise surprise, et prend la tête du groupe A, grâce à ce troisième succès en autant de rencontres dans cette Coupe du monde.

De la surprise, il y en a eu dès le début de la rencontre, où l'équipe de France, qui arrivait facilement à se défaire de la défense adverse, a manqué inexplicablement une série de tirs, pour laisser la Corée dans le match. Il a fallu attendre cinq minutes pour voir Luka Karabatic ouvrir la marque (1-0). On s'est alors dit que la machine était lancée, alors que la France avait fait son trou (6-3, 13e). Mais en gâchant trop de situations en attaque (11 ballons perdus au final), et en étant beaucoup trop passifs en défense, les double champions en titre se sont fait surprendre par une équipe survoltée devant.

Dika Mem (France) lors du Mondial 2019

La Corée a fini par craquer

Emmenés par un Dongmyung Kim en feu (6/6 au tir en une mi-temps), et un Tan Kang qui a multiplié les exploits personnels (6/9 à la pause, 7/13 au final), alors que ni Vincent Gérard ni Cyril Dumoulin n'ont réussi à éteindre le feu, la Corée est revenue au vestiaire avec un seul but de retard (17-16). La France a continué de faire des erreurs, notamment en défense, où Dipanda a par exemple pris deux minutes d'emblée, et la Corée est restée un temps au contact. Mais l'équipe asiatique a fini par flancher physiquement, et les Bleus, portés par l'impact de Kentin Mahé (6/6 au tir) et Nedim Remili en attaque (7/9) ont enfin pu s'envoler au tableau d'affichage (23-20, 42e).

Certes pas vernis par l'arbitrage, les partenaires de Nikola Karabatic ont fini le match sereinement, face à une équipe qui a multiplié les pertes de balles, pour s'imposer par 11 buts d'écart, et dépasser l'Allemagne au classement dans le groupe A. Le pays hôte, c'est justement celui qui attend la France dès mardi, dans une Mercedes-Benz Arena qui promet d'être surchauffée. Et cette fois, les Tricolores n'auront pas le droit au moindre flottement.

0
0