Les Bleus ont pris une claque. Bien qu'irréguliers depuis le début du tournoi, les hommes de Guillaume Gille s'avançaient comme favoris de cette première demi-finale du Championnat du monde 2021 face à une Suède, beaucoup plus rajeunie qu'elle. Et bien, ce statut de favori ne s'est jamais. Largement battus (26-32), vendredi, en début de soirée, au Caire, les Français ont reçu une véritable leçon de handball par leurs adversaires du jour. La Suède jouera elle, dimanche, sa 8e finale aux Mondiaux face au Danemark, la première depuis 2001. Cela faisait vingt ans qu'elle n'avait plus mis les pieds à ce stade de la compétition.

Championnat du monde
Le Danemark reste sur le toit du monde
31/01/2021 À 18:05

Battus de six buts, les Tricolores ont manqué de tout pour retrouver les joies d'une finale internationale, quatre années après leur dernier sacre lors du Mondial 2017 remporté à domicile. La victoire de la Suède, qui a réalisé un match presque parfait, n'a souffert d'aucune contestation. Pour la troisième de suite, la France a buté sur l'avant-dernière marche. Après l'Espagne (Euro 2018) et le Danemark (Mondial 2019), la Suède s'est ajoutée à la liste des demies ratées. La France jouera la petite finale dimanche face à l'Espagne, battue dans la seconde demie par le Danemark (33-35).

Extraordinaire Palicka, la cage des Bleus désertée

Invaincus au moment d'entamer cette demie, les coéquipiers de Michael Guigou ont répété leur entame de match diesel, avant de monter en régime. Sauf que cette fois, passer devant leur a coûté leur concentration et le match. Sur un fil offensivement et défensivement, la France s'est éteinte après un quart d'heure quand elle a pris les commandes du match (à 7-6). Puis, la Suède, emmenée par un grand Hampus Wanne, auteur de 11 buts, et des poisons comme Jim Gottfridsson et Daniel Pettersson, a appuyé sur l'accélérateur et toujours laissé son rival à trois ou quatre buts. Le tournant du match a eu lieu très vite.

En seconde période, les Bleus ont réussi à revenir, au mieux, à deux buts grâce à l'adresse de Nedim Remili (4 buts) et Hugo Descat (5 buts), entrés en jeu, et dans le ton. Le reste de l'équipe, Michael Guigou, Valentin Porte sur les ailes et Adrien Dipanda en défense, n'a pas suivi les traces des deux artilleurs. Sans carburant en seconde période, une véritable surprise, les joueurs frappés du coq ont alterné les errements défensifs et les erreurs grossières (marcher, pertes de balle), avant de totalement craquer en fin de partie. Face à un adversaire qui a joué au même niveau pendant les trois-quarts du match, c'était bien trop peu.

Jim Gottfridsson lors du match opposant la France à la Suède en demi-finale du Championnat du monde, le 29 janvier 2021

Crédit: Getty Images

La différence s'est aussi faite dans la cage. Cadre qu'on ne présente plus, Andreas Palicka a aussi apporté sa pierre à l'édifice suédois, dégoûtant les Bleus, souvent mis en échec au tir. Statistique cruelle pour les Français : ils ont plus tiré au but que la Suède (44 tirs contre 36), mais le taux d'efficacité de 59% a été un des facteurs de cette défaite. Dans la cage française, Vincent Gérard et Yann Genty ont eux traversé cette demie comme des ombres. Au début de la seconde période, Genty n'avait réalisé que deux parades. Le retour de Gérard en milieu de seconde période n'a pas été d'une grande aide. Le compteur s'est d'ailleurs arrêté à trois pauvres arrêts en une heure de jeu. C'était un match sans, mais la vie continue. Il y a encore une médaille à aller chercher.

Championnat du monde
Pour les Bleus, des certitudes envolées ?
31/01/2021 À 17:18
Championnat du monde
Les Bleus rentreront bredouilles
31/01/2021 À 14:56