Les Bleus enchaînent et se présentent au tour principal avec quatre points. Après deux victoires cruciales face à la Norvège (28-24) et l’Autriche (35-28), l’équipe de France fait le plein de confiance dans ce troisième et dernier match de tour préliminaire face à la Suisse (25-24). Tout n’a pas été parfait durant cette rencontre, notamment à cause d’un Andy Schmid inarrêtable, mais les joueurs de Guillaume Gille peuvent se tourner sereinement vers la suite de la compétition. Les Tricolores terminent premiers du Groupe E avec six points, quatre seront gardés au prochain tour, les Helvètes sont troisièmes avec deux unités.
Le film de match
https://i.eurosport.com/2021/01/18/2974038.jpg
Tokyo 2020
"On ne pouvait pas perdre" : Karabatic et les Bleus, la force de l’habitude
05/08/2021 À 11:06
"C’était compliqué mais pas surprenant" : le capitaine des Bleus, Michael Guigou, s’est montré lucide au micro de BeIN Sports à l’issue de la rencontre. La Suisse, qualifiée pour ce mondial égyptien grâce à l’abandon des Etats-Unis à cause de la Covid-19, n’a pas démérité sa place à Gizeh. La preuve ce lundi, la troupe emmenée par Andy Schmidt a posé des problèmes aux joueurs de Guillaume Gille, qui ont manqué d’agressivité.

La blessure de Pardin

Tout avait pourtant bien commencé pour les Français. Dans les premières minutes, l’équipe de France s’est montrée sereine, a pris le match à son compte et a fait le break rapidement (3e). Mais les Helvètes ont rapidement réagi et ont profité des espaces laissés par la défense bleue. Mené 8-5 peu avant le quart d’heure de jeu, Guillaume Gille a demandé un temps mort pour ressouder ses hommes, qui semblaient trop laxistes. Andy Schmid, le demi-centre suisse d’1m90, a su en profiter et mis son intelligence de jeu au profit de son équipe et de sa qualité de shoot pour enregistrer un joli 6/6 dès la 16e minute.
Malgré un sursaut d’orgueil des Bleus et une disette des Suisses de cinq minutes, les hommes de Guillaume Gille n’ont pas réussi à emballer la rencontre, ont subi le jeu à 7 contre 6 mis en place par Michael Suter, l’entraîneur de la Nati, et sont rentrés au vestiaire dos à dos avec leurs adversaires du jour (14-14). La sortie sur blessure de Wesley Pardin à la 21e après une fin de course de Cedric Tynowski sur son genou droit a été le véritable coup dur de la première période.

Place au tour principal

Après la pause, l’équipe de France a montré du mieux. Les Bleus ont été plus agressifs et ont laissé moins d’espace au bras droit d’Andy Schmid pour organiser le jeu. L’entrée de Michael Guigou, qui a montré sa qualité d’anticipation et de récupération a été importante. Durant toute la seconde période, les deux équipes se sont livrés à un véritable mano a mano, mais les Tricolores, alors devant au score d’un but, se sont fait peur dans la dernière minute, en ratant leur dernière offensive à moins de dix secondes de la fin du match. La parade de Vincent Gerard sur le buzzer a finalement confirmé la victoire bleue.
Malgré ce match quelque peu décevant, l’équipe de France doit désormais se tourner et se concentrer sur le tour principal. Avec quatre points en poche, l’essentiel a été assuré. Les joueurs de Guillaume Gille affronteront les trois équipes qualifiées du Groupe F, l’Algérie mercredi, l’Islande vendredi et enfin le Portugal dimanche. Des rencontres abordables pour les Tricolores, même si aucun adversaire n’est facile. Comme l’a si bien montré ce lundi la Suisse d’Andy Schmid, élu MVP à l’issue de la rencontre.
Tokyo 2020
"On a toujours pointé Tokyo avec l'ambition de gagner les JO" : Guillaume Gille vise au plus haut
03/08/2021 À 04:58
Tokyo 2020
France - Allemagne EN DIRECT VIDEO
28/07/2021 À 12:16