Fernandez, le coup dur

Fernandez, le coup dur
Par Eurosport

Le 14/08/2008 à 20:14Mis à jour

Victime d'une fracture de la main droite, Jérôme Fernandez ne jouera plus avec la France lors du tournoi olympique. Une bien mauvaise nouvelle pour les Bleus qui perdent l'un des hommes forts de l'équipe de Claude Onesta.

Alors que tout va bien dans le tournoi olympique, l'équipe de France a été victime de sa première tuile : le forfait de Jérôme Fernandez. Victime d'une fracture de la main droite jeudi lors de la victoire contre la Croatie, l'arrière de Barcelone s'est blessé en finissant un tir en première mi-temps. Des radios ont révélé une fracture du troisième métacarpien. Une opération ne sera pas nécessaire, mais le joueur devra rester plâtré pendant six semaines, a indiqué le directeur technique national Philippe Bana.

Avec Fernandez, les Tricolores perdent une de leur pièce maîtresse. Ce joueur très athlétique (1,99 m, 106 kg), âgé de 31 ans, est tout simplement le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France avec plus de 1000 buts inscrits en une décennie sous le maillot bleu (263 sélections). Au fil du temps, le Girondin s'est aussi impliqué de plus en plus en défense et dans le jeu collectif. Dernièrement, il avait fait la preuve de sa capacité d'adaptation en prenant le poste d'arrière droit, habituellement réservé à un gaucher.

"On ne va pas se mettre à pleurer"

Comme le permet le règlement olympique, Cédric Paty, qui se tenait prêt à Pékin depuis le début de la compétition, va faire son entrée dans le groupe dès le match contre l'Espagne, samedi. Mais le joueur de Chambéry n'est pas un arrière, mais un ailier. Le sélectionneur se retrouve donc face à un casse-tête tactique pour combler le vide laissé par le joueur du Barça.

Paty en renfort

Le Danois Michael Knudsen a dû être opéré après une crise d'appendicite, les Allemands jouent sans Pascal Hens, rentré au pays avec une fracture du genou et les Croates espèrent le rétablissement de leur star Ivano Balic, absent depuis deux matches à cause d'une blessure au mollet. Fernandez va rester à Pékin pour soutenir ses partenaires. "C'est quelqu'un de toujours très positif, il a un rôle équilibrant dans le groupe", a souligné le DTN.

Coup dur pour l'équipe de France, cette sortie prématurée en est un aussi évidemment pour le joueur lui-même. Le Bordelais à l'énorme palmarès, en clubs (champion de France et d'Europe avec Montpellier, d'Espagne avec Barcelone) comme en sélection (champion du monde et d'Europe), comptait beaucoup sur ses troisièmes Jeux pour se relancer après une saison passée la plupart du temps sur le banc en Catalogne. C'est raté.

0
0