Les rencontres de la LFH (Ligue féminine de handball) sont suspendues jusqu'à nouvel ordre en raison de la pandémie de Covid-19, et la Ligue a décidé qu'aucune des douze équipes de première division ne serait rétrogradée à l'issue de la saison, que le championnat reprenne ou pas. Une décision sur un éventuel arrêt définitif de la saison doit être prise d'ici au 30 avril, "date qui permet d'avoir le plus de visibilité aujourd'hui, mais on prend en compte toutes les informations", a précisé la présidente de la LFH, Nodjialem Myaro.

En cas de non reprise de la LFH, il n'y aurait pas de titre décerné et les places européennes seraient attribuées "au classement à date", à savoir la 19e journée. Initialement, le dernier des play-downs, mini-championnat entre les quatre derniers de la saison régulière, devait être relégué. Autre modification adoptée par le bureau fédéral de la Fédération française (FFH), sur proposition du comité de direction de la LFH, le titre de champion de France à partir de la saison 2020/21 sera attribué à l'issue d'une finale aller/retour entre les deux premiers de la saison régulière. Jusqu'à présent, les huit premiers de la saison régulière étaient qualifiés pour les play-offs.

Ligue des champions
Nedim Remili : "On est de mieux en mieux"
IL Y A 32 MINUTES
Ligue des champions
Nantes, la belle relance : le résumé de sa victoire face à Celje
IL Y A 3 HEURES
Ligue des champions
Des retrouvailles heureuses pour Nantes, vainqueur à Celje
IL Y A 3 HEURES