Reuters

Champions du monde !

Champions du monde !
Par Eurosport

Le 02/02/2009 à 09:00Mis à jour

Championne olympique en titre, l'équipe de France a réussi un exceptionnel doublé en battant la Croatie (24-19) en finale du Championnat du monde, dimanche à Zagreb. Les Bleus, parvenus à faire la différence en deuxième mi-temps, décrochent leur troisième

"Grandiose, exceptionnel !" Les superlatifs qui sortent de la bouche de Thierry Omeyer et Claude Onesta en disent long sur ce que vient d'accomplir cette équipe de France. Champions du monde pour la troisième fois de leur histoire, après 1995 et 2001, les Bleus réalisent un doublé sensationnel après leur victoire en finale aux Jeux Olympiques cinq mois plus tôt. Vainqueurs de la Croatie (24-19), dimanche à Zagreb, les Bleus peuvent chanter, danser et pleurer après cet exploit majuscule. Car donnée favorite avant le début du tournoi, la bande de Claude Onesta n'a pas faibli et s'est montrée intraitable tout au long de cette quinzaine croate.

C'est un véritable tour de force qu'a réalisé l'équipe de France. En faisant tomber successivement le Danemark (27-22), champion d'Europe en demi-finale et le pays hôte en finale, Nikola Karabatic et consorts ont montré qu'ils savaient répondre présent quand on les attendait. Et surtout quand l'ambiance de l'Arena de Zagreb était toute acquise à leurs adversaires.

"On est les champions !"

A la reprise, les deux équipes continuent à se rendre coup pour coup et le statu quo est de mise. Les jets à sept mètres continuent à pleuvoir et c'est le tireur en chef, Michaël Guigou, qui se charge à chaque fois de mettre la balle au fond (7 sur 7 au penalty). Paradoxalement, c'est quand le meilleur buteur de la partie sort pour se reposer avant le "money time" que les Bleus décident d'accélérer. En moins de cinq minutes, les Bleus passent ainsi un plus trois rédhibitoire aux Croates. De 18 partout à la 49e, les Français enchaînent et mènent 21-18 à la 54e. Les Croates ne s'en relèveront pas. Le public s'éteint petit à petit et les remplaçants tricolores commencent alors à danser sur le bord du terrain. Au coup de sifflet final, tous se retrouvent au centre de l'Arena et improvisent l'habituelle ronde des champions du monde. "On est les champions, on est les champions..." , peut-on ainsi entendre dans le coeur de la capitale croate.

Les Bleus ont été convaincants tout au long de ce Mondial et semblent bien partis pour réécrire l'histoire de leur sport. Ils entrent dans le cercle fermé des équipes ayant réalisé le doublé titre olympique-titre mondial après l'Allemagne (1936-1938), la Yougoslavie (1984-1986) et la CEI-Russie (1992-1993). Claude Onesta, de son côté, rejoint le Russe Vladimir Maximov dans le clan des entraîneurs ayant remporté l'Euro, les JO et un Mondial. Au regard de la force qui se dégage de cette formation, il est à parier qu'elle ne va pas s'arrêter là. En attendant, laissons-les savourer ce troisième titre!

LA DECLA :

Claude Onesta (entraîneur) : "On s'était dit que pour gagner il faudrait prendre l'avantage dans le dernier quart d'heure, sinon on aurait du mal à résister. Il fallait les tenir et les tordre. Avec des joueurs de ce talent les choses paraissent plus simples. C'est un résultat majeur pour le sport français."

France:

Gardiens: Omeyer (10 arrêts) Karaboué (0 arrêt)

Marqueurs: Fernandez (2), Dinart (0), Narcisse (6), Karabatic (2), Abalo (2), Sorhaindo (2), Guigou (10 dont 7 pen.), Ostertag (0)

Croatie:

Gardiens: Alilovic (6), Losert (1 arrêt)

Marqueurs: Balic (1), Duvnjak (2), Lackovic (4), Kopljar (0), Vori (2), Gojun (0), Horvat (0), Sprem (3), Spoljaric (0), Metlicic (1), T. Valcic (0), Cupic (6)

AFP

0
0