Imago

Les Bleus sans faute

Les Bleus sans faute
Par Eurosport

Le 01/06/2008 à 14:05Mis à jour

L'équipe de France a battu la Norvège (28-23), dimanche, lors du dernier match du Tournoi de Qualification Olympique de Paris. Les Bleus iront à Pékin au mois d'août avec l'Espagne qui a battu la Tunisie (29-28).

L'équipe de France n'a pas tremblé, dimanche, lors du dernier match du TQO contre la Norvège. Déjà assurée de disputer les Jeux Olympiques grâce à sa victoire contre l'Espagne (28-24), samedi, couplé au nul entre la Tunisie et la Norvège (30-30), la France n'a pas failli dans sa quête d'invincibilité à Bercy. Imbattables depuis le printemps 2000 dans sa salle fétiche, les Bleus ont fait preuve de détermination pour faire plier son adversaire norvégien.

    Le début de match a été plutôt poussif pour les coéquipiers d'Olivier Girault qui disputait son dernier match à Bercy (Le capitaine des Bleus prendra les rênes du Paris Handball après les JO, ndlr). Ce dernier montrait toutefois le chemin à ses équipiers en ouvrant le compteur tricolore à la 4e minute de jeu. Toujours devant en première période, les Norvégiens ont bousculé la France et viraient en tête à la pause (15-13) avant de baisser de régime dans les trente dernières minutes.

    A Pékin, les Bleus viseront l'or

    Bien aidés par Thierry Omeyer et Jérôme Fernandez auteur de neuf buts, les Bleus se sont repris après la pause pour finalement terminer avec 5 unités d'avance sur leur adversaire (28-23). Olivier Girault ne cachait d'ailleurs pas sa satisfaction à l'issue du match: "Tout est parfait. Je veux continuer un bout de chemin avec eux. J'espère qu'on va aller loin, non je sais qu'on va aller loin." Le défenseur tricolore n'hésitait pas à afficher ses ambitions avant de raccrocher définitivement.

    Au mois d'août, l'équipe de France sera présente aux Jeux Olympiques pour la cinquième fois consécutive. Elle a déjà remporté un titre européen, un trophée mondial mais seulement le bronze olympique. C'était en 1992 à Barcelone et cela annonçait le début d'une formidable aventure. A Pékin, elle ne visera pas moins que la plus haute marche du podium. Dans cette quête elle pourra s'appuyer sur une génération exceptionnelle symbolisée par Nikola Karabatic mais également Jérôme Fernandez qui n'est plus qu'à trois unités du record de buts en équipe de France (1016). Si cette équipe se donne les moyens de ses ambitions, nul doute qu'elle saura aller loin.

    LA DECLA: Jérôme Fernandez (arrière de l'équipe de France): "Pékin, on y va pour faire au moins une demi-finale et monter sur le podium. Après, ce qui serait fantastique ce serait d'avoir la médaille d'or. Mais on sait que ça va être très, très dur. On sait aussi qu'on va avoir beaucoup de temps pour se préparer. On va bien se reposer, on va arriver avec l'esprit bien vidé au début de la préparation. On se préparera à fond physiquement, handballistiquement. On ira aux Jeux en ne se trompant pas d'objectif, c'est à dire en n'essayant pas de terminer premiers de la poule mais surtout de gagner le quart de finale".

    Norvège

    Gardiens de but: Ege (4/10 arrêts), Erevik (12/34)

    Marqueurs: Buchmann (4 dont 3 pen.), Vatne (1), Loke (4), Myrhol (2), Tvedten (2), Mamelund (3), Rykkje (2), Jorgensen (4), Skoglund (1)

    France

    Gardiens de but: Karaboué (4/19), Omeyer (10/18)

    Marqueurs: Fernandez (9 dont 2 pen.), Burdet (2), G. Gille (1), B. Gille (2), Narcisse (2), Girault (2), Karabatic (3), Abati (2 dont 1 pen.), Abalo (1), Guigou (4 dont 1 pen.)

    0
    0