Petit-fils du légendaire Mario Andretti et fils de Michael propriétaire de l'écurie du même nom, le pilote de 33 ans a réalisé un chrono de 38 secondes 5454/1000e dans sa Dallara à moteur Honda, qui a roulé à 375,76 km/h. Ce tour a été le plus rapide réussi par un pilote depuis 1996. A l'époque, le Néerlandais Arie Luyendyk, avait survolé l'ovale à 385,051 km/h.
Andretti a devancé Conor Daly (Ed Carpenter Racing), qui a bouclé un tour en 38.7368 et le quintuple champion d'IndyCar Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) qui a confirmé les bonnes dispositions de sa monoplace (38.7446) après avoir été le plus rapide jeudi.

Le Français Pagenaud réalise seulement le 22e chrono

500 miles d’Indianapolis
33 ans après son grand-père Mario, la pole pour Marco Andretti
16/08/2020 À 20:49
Si beaucoup de réglages restent à parfaire, l'enseignement du jour se voit au classement puisque Honda truste neuf des dix premières places, là où Chevrolet ne s'y immisce qu'une fois grâce à Daly avec le 2e chrono, par ailleurs réalisé après une aspiration. "On n'est juste pas rapide. On ne va tout simplement pas pouvoir rivaliser avec Honda", a déploré Will Power, vainqueur en 2018 et qui a réalisé le 11e chrono (38.8592).
Les Chevrolet de l'équipe Penske ont en effet été à la traîne. Simon Pagenaud, champion en titre, n'a réalisé que le 22e chrono (39.0983), son coéquipier et rival Josef Newgarden le 17e (39.0315). Une réaction est attendue samedi pour les qualifications.
"Journée difficile aujourd'hui. Il faisait vraiment chaud et la piste était vraiment glissante. Je pense que nous avons eu plus de rythme que ce que montre le chrono. Évidemment, c'est rassurant d'avoir une bonne voiture pour le Jour J, mais je vise la pole position, donc je dois être rapide. Or, nous devons trouver un moyen de l'être plus", a déclaré le Français.
Quant à Fernando Alonso, qui avait touché le mur jeudi, endommageant l'avant-droit de sa McLaren, il a réalisé le 25e temps (39.0983), en ayant pris part à la séance deux heures après son entame, le temps que ses mécaniciens la lui livrent réparée.
"C'était une bonne journée. Je pense qu'après l'accrochage d'hier, l'équipe a fait du très bon travail pendant la nuit et la voiture était prête. Nous avons donc maximisé le nombre de tours disponibles aujourd'hui et recueilli des informations utiles. Voyons demain quelle sera la vitesse de la voiture", a-t-il commenté.
L'Espagnol, qui brigue un premier sacre après deux tentatives infructueuses, espère ainsi remporter la Triple couronne, consécutivement à ses victoires déjà acquises au Grand Prix de Monaco de Formule 1 et aux 24 Heures du Mans en sport-prototype.
500 miles d’Indianapolis
Pagenaud et Alonso partiront de la 9e ligne
16/08/2020 À 06:45
500 miles d’Indianapolis
Les 500 Miles d'Indianapolis prévus avec 25% des spectateurs
22/07/2020 À 05:08