Imago

Rétro JO: Chamonix 1924

Rétro JO: Chamonix 1924
Par Eurosport

Le 21/01/2010 à 08:41Mis à jour

Avant l'ouverture des XXIe Jeux Olympiques d'hiver, le 12 février à Vancouver, nous vous proposons de revivre quotidiennement les 20 éditions précédentes. Premier volet de cette saga avec Chamonix, qui fut la première ville à accueillir les JO hivernaux, en 1924.

AU COEUR DES JEUX

Ni flamme, ni vasque olympique. Lorsque Gaston Vidal, sous-secrétaire à l'éducation physique, proclame l'ouverture des Jeux de Chamonix, ils ne sont officiellement qu'une "Semaine internationale du sport d'hiver à l'occasion des Jeux Olympiques de Paris." Les pays nordiques voient en effet d'un mauvais oeil l'arrivée de cette nouvelle manifestation, de peur que leurs compétitions locales ne soient dévalorisées. Il faudra attendre le 27 mai 1925 pour que le CIO rebaptise rétroactivement cette semaine à Chamonix comme les premiers Jeux d'hiver.

Lors des ces 12 jours de compétition, 16 épreuves sont disputées, représentant seulement 6 sports. Au total, 43 médailles sont décernées devant près de 33000 spectateurs. Mais la fête aurait bien pu ne pas avoir lieu. Si Chamonix avait été préféré à Gérardmer (Vosges) et Luchon-Superbagnères (Pyrénées), huit mois avant le début des épreuves, rien n'est encore construit. Ni la piste de bobsleigh, ni la patinoire et encore moins le tremplin de saut à ski.

Sans compter que la météo est capricieuse et d'importantes chutes de neige (1m70 tombé en un jour quelques jours avant!) empêchent le bon déroulement des travaux. L'armée intervient pour déneiger mais c'est la pluie qui transforme les sites en patinoires géantes. Les athlètes ne peuvent pas s'entraîner, on évoque l'annulation de plusieurs épreuves. Mais finalement le temps est magnifique lors de la cérémonie d'ouverture et les équipes de curling font sensation avec leurs balais.

A Chamonix, les pays nordiques effectuent une véritable razzia. Avec seulement 16 athlètes, la Norvège prend la première place du classement des nations avec 17 médailles (4 d'or, 7 d'argent et 6 de bronze), soit. Loin devant la Finlande (10 médailles) et l'Autriche (3 médailles). Seul le bobsleigh et le hockey sur glace n'offrent pas de médailles aux Norvégiens. Forte de 46 athlètes, la plus importante délégation, la France ne glanera, elle, que trois médailles de bronze. Qu'importe, ces premiers Jeux d'Hiver sont une réussite.

A SAVOIR

Nombre de nations: 16
Nombre de participants: 258 (11 femmes, 247 hommes)
Nombre d'épreuves: 16
Dates: Du 25 janvier au 05 février 1924
Pays le plus médaillé: Norvège (17)
Nombre de médailles françaises: 3
Ouverture officielle: Gaston Vidal
Serment: Camille Mandrillon

LA PETITE HISTOIRE

A 11 ans, Sonja Henie est l'attraction de ces Jeux Olympiques. La petite patineuse norvégienne, qui brillera lors de futures olympiades, termine dernière de l'épreuve en interrompant à plusieurs reprises sa prestation pour demander conseil à son entraîneur.

Ce n'est que le dernier jour de la compétition que les médailles ont été remises aux athlètes, peu avant le discours de clôture officielle du Baron Pierre de Coubertin. Mais certains héros de ces Jeux avaient déjà regagnés leur contrée. Ce sont donc aux membres de leurs délégations que Frantz Reichel, secrétaire général du Comité d'organisation, a remis les médailles.

D'autres ont attendu encore plus longtemps. Anders Haugen a dû patienter 50 ans avant de recevoir la médaille de bronze qu'il remporte en saut à ski. Privé de podium à cause d'une erreur de notation, l'Américain l'obtiendra en 1974 à 83 ans !

LES HEROS

Clas Thunberg (Patinage de vitesse - Finlande)

Cinq médailles en cinq épreuves dont trois en or. A 31 ans, le Finlandais a confirmé la domination des pays nordiques dans la discipline. Vexé d'avoir laissé l'or pour 8 centièmes à l'Américain Charles Jewtraw sur le 500 mètres le premier jour, il s'impose sur le 1500m le même jour, puis sur le 5000 m, le lendemain.

Il s'aligne également sur le 10 000 m mais la victoire lui échappe de peu. Au terme de ces quatre épreuves en deux jours, le finlandais remporte la médaille d'or du combiné, qui fait son unique apparition aux JO. Depuis, seul Eric Heiden a raflé le même nombre de médailles aux mêmes JO, en 1980.

Thorleif Haug (Ski de fond - Norvège)

Le premier roi du ski de fond. Dès le début des Jeux, il impressionne. Parti avec le dossard 23 sur le 50 km, il remonte 20 concurrents et s'impose avec plus de deux minutes sur le second. Il s'imposera également très largement sur le 18 km avant de briller sur le combiné nordique. Trois médailles d'or en trois épreuves pour le Norvégien.

Canada (Hockey sur glace)

Les Canadiens n'ont pas fait de détail dans le tournoi de hockey: 30-0 face à la Tchécoslovaquie, 22-0 face à la Suède puis 33-0 contre les Suisses. Les Canadiens encaissent leurs deux premiers buts face à la Grande-Bretagne (19-2). Ils retrouvent en finale leurs meilleurs ennemis, les Etats-Unis, qu'ils battent (6-1), au terme d'un match nerveux - le canadien Harry Watson est mis KO après seulement 20 secondes de jeu. Au total, avec 110 buts marqués et trois encaissés en cinq matches, les Canadiens conservent leur titre des JO d'été (!) d'Anvers où le hockey sur glace avait fait son apparition.

LES MEDAILLES FRANCAIS

Bronze (3)

Pierre Brunet et Andrée Joly (Patinage artistique - Couples mixte) , les premiers médaillés français aux Jeux d'Hiver qui se marieront d'ailleurs en 1929.

Equipe de France (Patrouille militaire hommes): "l'ancêtre" du Biathlon avec l'adjudant des Chasseurs alpins Camille Mandrillon, porte-drapeau tricolore et qui a prêté serment.

Equipe de France (Curling hommes): Deuxième sport de démonstration - avec la patrouille militaire - où la France monte sur le podium.

A suivre ce lundi : rétro JO - St-Moritz 1928

0
0