En l’absence des patronnes, on comptait sur elles pour briller. Et elles n’ont pas déçu. Respectivement devancées par Sarah-Léonie Cysique (-57kg) et Amandine Buchard (-52kg) dans la course aux sélections olympiques, Hélène Receveaux et Astride Gneto ont, contrairement à leurs compatriotes, fait le déplacement à Kazan en ce début du mois de mai. Ce mercredi, l’une comme l’autre se sont distinguées en atteignant la finale de leur catégorie.

Une "Marseillaise" pour conclure la journée en beauté : le podium de Receveaux en vidéo

La première citée s’est même parée d’or, au terme d’une journée probante de bout en bout et conclue par une victoire sur waza-ari face à Daria Mezhetskaia, qui évoluait devant son public. Gneto a, pour sa part, dominé ses adversaires à l’usure - et au jeu des pénalités - avant de buter sur l’impitoyable Uta Abe, double championne du monde en titre. La combattante de 25 ans quitte donc la Russie avec de l’argent autour du cou. Il s’agit de son deuxième podium en 2021, trois mois et demi après avoir décroché le bronze lors du Masters de Doha.
Judo
Grand Slam de Kazan de judo 2021 : horaires, engagés, diffusion : toutes les informations du tournoi
04/05/2021 À 16:06

Gneto n’a pas eu le temps de s’exprimer face à Abe : la finale de la Française en vidéo

Touchée, Boukli n'a pris aucun risque

Les autres Tricolores engagés ce mercredi n’ont pas connu autant de réussite. Championne d’Europe en titre et sélectionnée pour les JO, Shirine Boukli (-48kg) a échoué en demi-finale contre Irina Dolgova. Victime d’une gêne musculaire, la Gardoise a ensuite choisi, par précaution, de ne pas prendre part au combat pour la place de 3.

Attaque tranchante d’entrée, immobilisation dans la foulée : Tonaki n’a pas traîné contre Dolgova

Dans la même catégorie, Mélanie Vieu a chuté au premier tour contre Leyla Aliyeva. Les jeunes Faiza Mokdar (-52kg) et Gaëtane Deberdt (-57kg) se sont quant à elles heurtées aux plus expérimentées Andreea Chitu et Timna Nelson-Levy. Enfin, en -60kg, Romaric Bouda et Jolan Florimont se sont inclinés aux pénalités au deuxième tour.

Plus de 8 minutes d’une bagarre acharnée et Chkhvimiani triomphe de Mshvidobadze

Tokyo 2020
Record, leaders au rendez-vous et belles promesses : le judo bleu a brillé de mille feux à Tokyo
IL Y A 9 HEURES
Tokyo 2020
"A jamais les premiers"
IL Y A 10 HEURES