AFP

Emilie Andéol championne olympique en +78 kg !

Andéol, l'autre géante en or

Le 12/08/2016 à 21:55Mis à jour Le 12/08/2016 à 23:07

JO RIO 2016 - Emilie Andéol a décroché la médaille d'or dans la catégorie des +78 kg ! La Française a réalisé l'exploit de battre en finale la Cubaine Idalys Ortiz, championne olympique en titre, au Golden Score ! C'est la 14e médaille française et la 4e en or pour le camp tricolore.

Exceptionnelle Emilie Andéol ! Et le mot est encore faible face à la performance de la Française ce vendredi. Sacrée championne olympique après une journée parfaite, Emilie Andéol a magnifiquement conclu sa finale. Poussée au golden score par la Cubaine Idalys Ortiz dans une catégorie plus que relevée (+ 78 kilos), la Française a trouvé les ressources nécessaires pour réussir à faire chuter son adversaire, championne olympique en titre, dans les prolongations et l’immobiliser solidement au sol. Simplement géant.

Une journée plus que parfaite

Et, sans faire injure à la nouvelle championne olympique, ce n’est pas forcément elle qu’on attendait ce vendredi. Mais sa finale, toute en maîtrise et en intelligence tactique, a prouvé que la championne d’Europe 2014 avait franchi un cap. Une finale tout en suspense sur les tatamis de Rio. Face à la championne olympique en titre, Andéol s’est démenée dans tous les sens pour réussir à poser sa garde. Une bataille de géantes qui n’a pas trouvé d’issue au terme du temps réglementaire. Mais la bonne étoile était du côté de la Française. Dans le golden score, Andéol a réussi à trouver les ressources pour accrocher le plus beau métal possible. Un ko-uchi-gari bien mené suivi d’une immobilisation parfaite a envoyé celle qui a commencé le judo sur le tard vers l’Olympe.

" De là à être championne olympique..."

Un ippon venu couronner une journée parfaite. Car avant cela, Emilie Andéol avait (déjà) réalisé l’exploit du soir. En demi-finale contre Yu Song, la Française avait fait parler sa puissance pour placer un magnifique ko-uchi-gari aboutissant à un ippon clair et net. Une victoire d’autant plus surprise que la Chinoise était favorite de la compétition et était la championne du monde en titre. Ni plus, ni moins.

Alors, forcément, au micro de France Télévisions, la nouvelle championne olympique avait du mal à réaliser : "J’étais venu chercher la médaille olympique. Mais de là à être championne olympique...". Emilie Andeol peut se pincer si elle le souhaite : elle est bien championne olympique et rejoint Cécile Nowak, Catherine Fleury, Marie-Claire Restoux-Gasset, Séverine Vandenhende et Lucie Décosse au panthéon des championnes olympiques françaises. Et vu ce qu’elle a montré ce vendredi, elle le mérite plus que tout.

Emilie Andéol - Judo JO Rio 2016

Emilie Andéol - Judo JO Rio 2016AFP

0
0