Other Agency

En confinement, il court un marathon… sur son balcon !

En confinement, il court un marathon… sur son balcon !

Le 18/03/2020 à 20:20Mis à jour Le 18/03/2020 à 23:00

Le Buzz

En confinement dans la banlieue de Toulouse, Elisha Nochomovitz a tenté le pari fou de finir un marathon… sur son balcon, long de sept mètres. Un défi réussi en 6h et 48 minutes. Seul problème ? "Le parcours est moche, sans ambiance".

Pour lutter contre l’ennui du confinement, décrété dans plusieurs pays d’Europe afin de limiter la propagation du coronavirus, il y a ceux qui se tournent vers leurs écrans, vers leurs jeux de cartes, vers des rouleaux de papier toilette, et il y a Elisha Nochomovitz.

Bloqué à son domicile de Balma, dans la banlieue de Toulouse, ce restaurateur de 32 ans s’est lancé le défi fou de finir un marathon… depuis son balcon, long de sept mètres.

Marathon d'Elisha Nochomovitz

Marathon d'Elisha NochomovitzOther Agency

Le GPS a "littéralement craqué"

"Je suis marathonien à 36 reprises, nous a expliqué celui qui se trouve actuellement au chômage technique. Du coup, comme toutes mes compétitions ont été annulées, j’ai voulu soutenir le corps médical en prouvant qu’il est possible de faire du sport en restant à la maison."

Un pari réussi en 6h et 48 minutes selon les coordonnées de son GPS, lequel a "littéralement craqué" devant tant de kilomètres parcourus dans un si petit espace, et surtout face aux 3000 allers-retours.

Certes, le gouvernement français a autorisé la population à s’aérer avec parcimonie pour, par exemple, faire un footing. Mais celui qui se trouve actuellement au chômage technique préfère écouter à la lettre les consignes de sécurité en restant chez lui, avec tous les problèmes que cela comporte pour un marathon.

"J’avais la possibilité de sortir pour courir, mais si tout le monde avait fait pareil, on aurait été nombreux. (…) Sinon, la foulée n’est pas top. Le parcours est moche ! En plus, il n’y a pas d’ambiance", a déclaré Elisha Nochomovitz, bien évidemment de manière ironique, avant de remporter son défi. Pour l’instant, il demeure le seul et unique vainqueur du "marathon du balcon". Avis aux intéressés !